Au garage solidaire de Montchanin, on paye selon ses revenus

Durée de lecture : 1 minute

21 mai 2013 / FranceTV Info




A Montchanin (Saône-et-Loire), un garage facture les réparations de voitures selon le niveau de revenus des clients.

L’association Mécatelier a ouvert, à Montchanin (Saône-et-Loire), un garage de mécanique original : le paiement se fait en fonction du quotient familial. C’est l’une des premières initiatives de ce genre dans le département. Le garage solidaire propose trois formules : un garage classique, la mise à disposition des locaux et des outils, ou la mise à disposition du matériel avec l’aide du mécanicien.

Dans ce garage ouvert à tout le monde, les pièces sont facturées au prix coûtant et la priorité est évidemment donnée aux plus faibles ressources. Ce garage est ouvert dans un secteur rural où le taux de chômage est en train de grimper. Les clients sont souvent ceux qui ont un besoin indispensable de leur véhicule pour travailler ou aller chercher du travail. Le tarif fluctue entre 25 et 45 euros l’heure de travail sur le véhicule, alors qu’il est de 50 à 70 euros dans un autre garage. Les mécaniciens sont en contrats aidés, avec une prise en charge partielle de l’Etat.

Voir la vidéo.






Source : France TV Info

Photo : Le Journal de Saône-et-Loire

Lire aussi : Le nombre d’ateliers vélo participatifs et solidaires explose

23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
17 octobre 2020
On traite les pauvres comme on traite la nature : mal
Tribune
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien