Auchan promeut son centre commercial « Europa City » jusque dans les écoles primaires

Durée de lecture : 3 minutes

17 décembre 2012 / Collectif pour le Triangle de Gonesse


Monsieur Vincent PEILLON
Ministre de l’éducation nationale
Ministère de l’éducation nationale
110 rue de Grenelle
75357 Paris SP 07

Objet :

Utilisation des classes des écoles primaires et des collèges
de Gonesse-Val d’Oise pour promouvoir
un projet de centre commercial du groupe Auchan.

Monsieur le Ministre de l’éducation nationale,

Notre Collectif, composé de 18 associations, souhaite porter à votre
connaissance l’opération de
promotion de la société Immochan, du groupe Auchan, en faveur de son
projet de centre commercial
« Europa City ».

Du 5 décembre au 4 février, Immochan expose dans
une salle municipale de Gonesse le
projet architectural de quatre équipes d’architectes ayant répondu
à la commande du groupe Auchan
pour la réalisation d’un centre commercial et de loisir sur 80
hectares du Triangle de Gonesse.

Pour promouvoir ce projet de centre commercial, « Europa City » avec
le soutien de la ville de Gonesse et
de l’Etablissement Public d’Aménagement de la Plaine de France,
ils ont édité un « dossier pédagogique »
et invitent les enseignants des écoles primaires et des collèges à
faire visiter à leurs classes cette
exposition.

Le principe de neutralité de l’école est inscrit dans la
constitution. L’interdiction de la publicité à l’école,
en vigueur depuis 1936, a été réaffirmée à plusieurs reprises dans
plusieurs circulaires. (circ. du
8/11/1953, circ. n°II-67-290 du 3/7/1967, circ. n°76-440 du
10/12/1976).

Elles rappellent notamment que
« en aucun cas et en aucune manière les maitres et les élèves ne
doivent servir directement ou
indirectement à aucune publicité commerciale »
, ce qui nous semble
être le cas dans cette promotion
d’Europa City par le groupe Auchan.

Les enfants constituent une cible de plus en plus prisée par les
publicitaires, ce qui n’a rien d’étonnant
quand on sait que les deux tiers des produits consommés par les
enfants le seront encore à l’âge adulte,
et que ceux-ci sont de plus en plus les prescripteurs des achats de
leurs parents.

Pour nous l’école doit être un lieu de confiance et
d’émancipation, et non de manipulation. En effet les
« ateliers pédagogiques » ne sont là que pour vendre un projet de
centre commercial et utiliser les
enfants pour le promouvoir dans les familles.

Nous vous demandons donc d’intervenir au plus vite pour faire cesser
ces manipulations des enfants.

Dans l’attente, veuillez croire, Monsieur le Ministre, en notre
attachement à l’école publique.

Bernard LOUP

....................................

Copie pour information :

• Monsieur le Recteur de l’académie de Versailles
Rectorat de l’académie de Versailles
3, boulevard de Lesseps
78017 Versailles cedex

• Inspection académique du Val d’Oise
Immeuble Le Président
2A Avenue des Arpents
95525 Cergy-Pontoise Cedex

• Inspection de l’éducation nationale, circonscription de Gonesse
Ecole Théry
22, rue Claret
95500 Gonesse

FCPE 95- CDPE du Val d’Oise
101 Rue du Brûloir
95000 Cergy

ASSOCIATION PEEP GONESSE
17 avenue des Tulipes
95500 GONESSE

Les associations signataires mentionnées ci-dessous forment le « 
Collectif pour le Triangle de Gonesse »
pour porter leurs exigences sur
l’avenir de ce territoire :

Amis de la Terre Val d’Oise ; Environnement 93 ; MNLE 93 ; Val
d’Oise Environnement ; AFCEL 95 Gonesse ; Association de Défense des
Habitants de l’Est du Val d’Oise ; Aulnay Environnement ; Bien Vivre
au Thillay ; Bien Vivre à Vémars ; CAPADE-Sud-Aulnay ; Ecouen
Environnement ; Haut Val d’Oise Ecologie-Persan ; La Vigie d’Ecouen ;
Le Blanc Mesnil c’est vous ; le Blanc Mesnil pour vous ; Alliance pour
la Santé-Arnouville ; Toulemondilaibio-Arnouville ; Sarcelles
Environnement et Nouvelles Énergies de Villiers-le-Bel.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Collectif pour le Triangle de Gonesse

Lire aussi : Près de Roissy, lutte contre le béton

1er avril 2020
Confinés à quai, les marins ne vont plus au large
Reportage
31 mars 2020
Au Québec, la crise du coronavirus pourrait ouvrir « le grand chantier de l’autosuffisance » alimentaire
Info
2 avril 2020
La crise sanitaire est l’occasion de réfléchir à la décroissance choisie
Tribune




Du même auteur       Collectif pour le Triangle de Gonesse