Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

Biodiversité : vers une sixième extinction de masse

Biodiversité : vers une sixième extinction de masse, de Raphaël Billé, Philippe Cury, Michel Loreau et Virginie Maris.


Dans une indifférence quasi générale, notre planète entre dans une phase d’extinction de masse causée par l’homme, la sixième depuis que la vie s’est diversifiée sur Terre il y a de cela 500 millions d’années.

Surexploitation des ressources, surconsommation, suroffre, surcapacités technologiques, changement climatique, déforestation... les hommes se livrent à une destruction massive des écosystèmes à l’échelle planétaire, et notre mode de développement condamne probablement une espèce toutes les vingt minutes.

Quels sont les mécanismes et les causes principales de l’extinction des espèces ? Que peut-on attendre des agendas politiques ? Faut-il promouvoir une écologie de combat ou une écologie de la réconciliation qui replace l’homme au sein de la nature ? Comment éviter ou limiter cette sixième extinction ?

Pour comprendre les enjeux de cette crise majeure, un écologue, un biologiste marin, un spécialiste en gestion et économie de l’environnement et une philosophe de l’environnement nous invitent à leur table. Au fil de leurs connaissances, de leurs craintes mais aussi de leurs espoirs, ils nous apportent un éclairage scientifique et citoyen sur la sixième extinction de masse, la première de l’Anthropocène.


Raphaël Billé, coordonnateur de projet au Secrétariat général de la communauté du Pacifique à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) et chercheur associé à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri, Sciences Po Paris).

Philippe Cury, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), directeur du Centre de recherche halieutique méditerranéenne et tropicale de Sète et de l’UMR 212 dédiée à l’approche écosystémique des pêches.

Michel Loreau, écologue, directeur de recherche au CNRS, directeur du Centre de théorie et modélisation de la biodiversité à Moulis.

Virginie Maris, philosophe de l’environnement, chargée de recherche CNRS au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive de Montpellier.


Biodiversité : vers une sixième extinction de masse, de Raphaël Billé, Philippe Cury, Michel Loreau et Virginie Maris, Ed. La ville brûle, Collection 360, 200 pages, 20 €.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende