CINÉMA - La bagarre épique de la Plaine

Durée de lecture : 1 minute

28 septembre 2020 / Sandra Ach, Nicolas Burlaud et Thomas Hakenholz



Sandra Ach, Nicolas Burlaud et Thomas Hakenholz, dans « La Bataille de la Plaine », ont filmé le combat qui a opposé habitants et mairie de Marseille autour de la « requalification » de la place Jean-Jaurès.

  • Présentation du film par son producteur :

La Bataille de la Plaine, documentaire à réalité augmentée (comme nous l’appelons), part du récit d’une bagarre épique dont le quartier de la Plaine, à Marseille, a été le théâtre de 2016 à 2019. D’un côté les services d’urbanisme de la mairie déterminés à « requalifier » la plus grande place de la ville, où se tient trois fois par semaine un important marché populaire. De l’autre, une partie des habitant·e·s et des usager·e·s du quartier réclamant leur droit à la ville et revendiquant une place dans les décisions. Alors que ce conflit prend des proportions démesurées avec l’occupation quasi militaire de la Plaine et l’édification invraisemblable d’un mur de 2m50 de haut tout autour, une équipe de la télévision du quartier s’interroge sur son rôle dans la Bataille.

Comment raconter et être acteur de la lutte ? Comment produire des imaginaires politiques enthousiastes ? De quelle manière le cinéma peut-il se saisir de ces questions ?



  • La Bataille de la Plaine, film réalisé par Sandra Ach, Nicolas Burlaud et Thomas Hakenholz, autoproduit par Primitivi — télévision de rue marseillaise et collectif de production audiovisuelle —, tourné et réalisé entre 2016 et 2020.




Lire aussi : À Marseille, la bataille de la Plaine repose la question urbaine : pour les riches ou pour tout le monde ?
18 janvier 2021
VIDÉO — À Notre-Dame-des-Landes, un anniversaire sous le signe de la reconstruction
Reportages
19 janvier 2021
L’énergie solaire se développe au détriment des sols naturels
Enquêtes
18 janvier 2021
Les armes non létales, un mythe qui légitime les violences policières
À découvrir