Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Mégafeux

Cet été, l’Arctique et l’Amérique du Nord ont connu des feux record

Copernicus, le service européen de surveillance de l’atmosphère, révèle ce jeudi 3 septembre le résultat de sa surveillance des grands feux cet été. Le bilan est sombre : l’Arctique a battu ses records d’émission de CO2 en raison des feux de forêt, et le sud-ouest des États-Unis a connu une activité de feu extrême en août.

Les incendies de forêt qui font rage cet été dans le cercle arctique ont déjà battu les records d’émissions de l’année dernière, avec des panaches de fumée couvrant l’équivalent de plus d’un tiers du Canada, signale ainsi Copernicus. Les scientifiques ont estimé que les émissions de CO2 provenant des incendies du cercle arctique ont augmenté d’un peu plus d’un tiers cette année par rapport à 2019.

La plupart des incendies de forêt ont été observés en République de Sakha, en Russie, décimant des millions d’hectares de terres et créant une forte augmentation des émissions de CO2. Bien que l’origine des incendies soit incertaine et difficile à déterminer, on pense que certains incendies en début de saison ont été causés par des feux dits « zombies », qui ont pu couver sous terre pendant les mois d’hiver.

Dans le même temps, une grande région du sud-ouest des États-Unis a connu ses propres problèmes d’incendies de forêt en raison de la canicule avec de grands panaches de fumée observés se déplaçant vers l’est, à travers les Grands Lacs, en direction de l’Atlantique Nord. La Californie, en particulier, a connu une importante activité de feux de forêt, dont les 2e et 3e pires incendies de l’histoire de l’État.

Principalement situés en Californie et au Colorado, ces feux particulièrement intenses et étendus auraient été déclenchés par la foudre. Les données montrent que, pour le Colorado, l’intensité pour l’ensemble de l’État a été bien supérieure à la moyenne 2003-2019 pendant la majeure partie du mois d’août, tandis qu’en Californie, l’intensité a atteint son maximum au cours de la deuxième moitié du mois.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende