Comment bien recycler les vieux tacots

Durée de lecture : 3 minutes

18 avril 2014 / Patrick Piro (Politis)



Chaque année en France, 1,6 million de véhicules sont déclarés hors d’usage. Des solutions existent pour éviter que votre vieux tacot finisse à la casse.


« Ça y est, Gérard, j’ai franchi le pas : je vais me débarrasser de ma voiture, elle me sert de moins en moins depuis que j’ai un vélo. Et toi ? – J’ai le verdict du garage, Mickey : elle est morte, la mienne, irréparable. »

Vieille voiture encore en état de marche ou épave, qu’en faire ? Mickey peut tenter de vendre son véhicule à un particulier ou bien le désosser pour écouler quelques pièces détachées.

Mais il peut aussi faire un geste de solidarité. L’association Autos du cœur récupère des voitures encore en état de rouler, fait exécuter quelques réparations indispensables auprès d’un professionnel – de quoi obtenir le contrôle technique – et les donne à des personnes en difficulté qu’un moyen de transport pourra aider à décrocher un travail, par exemple.

Le demandeur doit contribuer financièrement à la remise en état. Cependant, grâce au réseau de soutien dont dispose l’association, cette quote-part peut être prise en charge par un organisme tiers. Pour le donateur, c’est très simple : il lui suffit de prendre contact avec Autos du cœur, qui se déplace pour prendre en charge la voiture ainsi que l’établissement des documents de cession. C’est gratuit.

Gérard, pour sa part, doit céder son épave à un centre « véhicules hors d’usage » (VHU). Attention, il ne s’agit pas d’une casse automobile quelconque. Ces professionnels, au nombre de 1 600 en France, sont identifiables à l’entrée par leur numéro d’agrément préfectoral ainsi qu’un logo. Ils sont équipés pour le recyclage des pièces ainsi que le traitement des épaves et des matières polluantes. Certains centres se déplacent sans frais pour récupérer les véhicules.

Quoi qu’il en soit, la prise en charge est gratuite, à condition que l’auto ne soit ni dépouillée de ses composants essentiels (moteur, par exemple) ni équipée d’éléments non homologués. Le propriétaire reçoit de la part du centre un certificat de destruction qui dégage sa responsabilité. Si la voiture de Gérard a été accidentée, l’assurance peut aussi se charger de l’opération « fin de vie ».

1,6 million de véhicules par an sont déclarés hors d’usage

Chaque année, près de 1,6 million de véhicules sont déclarés hors d’usage en France, dont un bon nombre encore parfaitement aptes à rouler et qui peuvent connaître une seconde vie.

Quant aux épaves, elles sont classées par la réglementation comme des « déchets dangereux » en raison des pollutions graves qu’elles peuvent générer si elles sont abandonnées dans une casse non agréée (huile usagée, liquides divers, batterie, pièces dispersées, etc.). Un délit qui engage la responsabilité du propriétaire de la voiture et peut conduire à une amende de 75 000 euros et deux ans de prison.

Comment ?

• Consulter le site officiel www.recyclermavoiture.fr ou la préfecture pour trouver un centre VHU agréé, ou encore vérifier l’agrément d’un professionnel.

• Autos du cœur : 02 47 23 93 96 ou lesautosducoeur.fr





Source : Article transmis par Politis dont Reporterre est partenaire.

Dessin : Miniatures toys.

Lire aussi : Des triporteurs plutôt que des voitures.

1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage
1er août 2020
Agenda : les rendez-vous festifs, écolos et militants de l’été
Info




Du même auteur       Patrick Piro (Politis)