Contre la censure scientifique, Reporterre place en ligne l’étude originale de Gilles-Eric Séralini et de son équipe

6 décembre 2013 / Reporterre



Un cas unique de censure scientifique : la revue Food and chemical toxicology a fini par retirer l’étude de l’équipe de M. Séralini sur les OGM et le Roundup. Au seul motif que ses résultats ne seraient « pas concluants ». Comme des milliers d’études publiées dans les revues scientifiques. Reporterre met en ligne cette étude, pour qu’elle reste facilement accessible.


La revue Food and Chemical Toxicology, dont un récent membre du comité scientifique est un ancien employé de Monsanto, a fini par retirer l’article de Gilles-Eric Séralini et de son équipe, publié en septembre 2012.

C’est un cas extraordinaire de censure scientifique. Il n’est pas reproché à cette étude d’erreur ou de fraude, mais que ses résultats ne sont « pas concluants », ce qui est le cas de milliers d’études publiées dans les revues scientifiques.

Reporterre place ici la version originale de cette étude, de façon à ce qu’elle reste disponible en téléchargement :

L’épisode précédent de cette incroyable histoire : OGM : une nouvelle offensive est lancée contre l’étude de l’équipe Séralini.

Voir aussi la vidéo : EXCLUSIF : Séralini répond à ses détracteurs.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : Reporterre


Pour une information libre sur l’écologie, soutenez Reporterre :



Documents disponibles

  Sans titre