De l’électricité produite par.... une aile éolienne volante

Durée de lecture : 2 minutes

30 mai 2013 / Enerzine




La dernière acquisition en date du géant de l’internet Google, s’appelle Makani Power*, une compagnie américaine créée en 2006 qui conçoit des éoliennes aéroportées.

Le principe repose sur une aile volante qui réalise de larges cercles concentriques dans le ciel, là où le vent est le plus fort et le plus efficace, tandis que les turbines éoliennes intégrées produisent de l’énergie.

Selon le descriptif présenté, l’engin élimine 90% des matériaux utilisés dans les éoliennes conventionnelles, et peut accéder à des vents situés à des altitudes beaucoup plus élevées (250 à 600 mètres). L’ambition affichée par Makani Power reste à ce jour le déploiement d’éoliennes aéroportées au large des côtes et plus exactement, au-dessus des ressources - en vent - encore largement inexploitées.

En 2010, Makani recevait une subvention d’une des branches du département américain de l’énergie** afin de concevoir et de tester un prototype d’aile éolienne (Wing 7) à grande échelle, d’une puissance de 20 kW.

Pesant à peine 60 kilos, pour une longueur de moins de 9 mètres, le Wing 7 a décollé verticalement avec ses turbines intégrées pour la première fois en septembre 2011. Totalement autonome, il a effectué de nombreux virages et cercles plongeants. Les turbines ont généré de l’électricité qui a été transmise directement à la terre via le cable transporteur.

La technologie inventée par Makani Power sera transférée chez Google X, une unité spécifique dans laquelle le spécialiste des moteurs de recherche sur internet développe des projets futuristes comme le désormais célèbre Google Glass.

..........................................................

* Depuis 2006, Google a déjà investi 15 millions de dollars dans Makani Power.

** ARPA-E : Advanced Research Projects Agency - Energy






Source et photo : Enerzine

Lire aussi : le DOSSIER : L’éolien est-il écologique ?

19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune
19 septembre 2020
Le traité Mercosur aurait des conséquences désastreuses pour l’Amazonie
Info
18 septembre 2020
La folie des projets routiers continue, malgré de farouches luttes locales
Info




Du même auteur       Enerzine