Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Climat

Des champs ravagés aux oiseaux morts, le lourd bilan des orages en France

Un éclair lors d'un orage au printemps 2022.

Des vignes déchiquetées, des champs de blé couchés, des plants de maïs coupés, des fruits détruits. Les orages violents — parfois accompagnés de grêle — qui ont frappé une grande partie de la France le samedi 4 juin derniers ont causé d’énormes dégâts. L’Île-de-France, le Centre, la Normandie ainsi que certains départements du Sud-Ouest ont été particulièrement touchés.

« Des viticulteurs ont une vigne totalement hachée », tandis que les intempéries ont touché « aussi du blé, de l’orge », et que l’on compte également « des dégâts sur les bâtiments, des toitures totalement percées », a indiqué à l’AFP Christiane Lambert, la patronne de la FNSEA, premier syndicat agricole. « C’est une vraie catastrophe », a-t-elle ajouté.

En déplacement en Gironde lundi 6 juin, le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, a annoncé une série d’aides aux agriculteurs, notamment pour les aider à s’assurer. Comme l’avait raconté Reporterre, les assurances privées ne sont pourtant pas la panacée pour faire face au dérèglement du climat.

10 000 oiseaux tués

Météo France avait placé 65 départements en vigilance orange — une vigilance levée dans l’ensemble des départements, dimanche matin. 50 000 impacts de foudre ont été recensés. S’accompagnant souvent de grêle, de vents et de fortes averses, les précipitations ont fait une victime à Rouen, emportée par les inondations. 15 blessés dont deux graves ont été également dénombrés dans le pays.

La faune a également été très touchée : près de 10 000 oiseaux auraient été tués par l’orage dans la région de Vichy.

De fortes pluies se sont également abattues dans plusieurs provinces de Belgique, entraînant d’impressionnantes inondations, un an après des pluies torrentielles qui avaient déjà fait des dégâts. En Allemagne, des orages et de fortes rafales ont frappé le sud de du pays.

Sur Twitter, la climatologue Valérie Masson-Delmotte a rappelé les liens existant entre grêle et changement climatique : « Le réchauffement planétaire dû à l’influence humaine peut modifier les conditions environnementales typiques dans lesquelles les orages de grêle se développent (humidité, instabilité convective, microphysique, altitude du niveau de fonte, cisaillement vertical) », a-t-elle décrit.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende