Destructions et stratégies de résilience : la montée des mers en photos

Durée de lecture : 3 minutes

8 novembre 2019 / Alex MacLean

Impact — Visions aériennes d’une zone assiégée avant la montée des eaux, d’Alex MacLean est une enquête photographique sur les perturbations environnementales, économiques et sociales liées à la montée des mers.

  • Présentation de l’éditeur :

Contrairement à d’autres effets du changement climatique qui ne sont pas vécus de manière tangible à grande échelle, l’élévation du niveau de la mer est un indicateur visible et implacable du réchauffement climatique, dont les conséquences se font sentir à l’échelle mondiale.

Quelques-uns sont encore sceptiques, mais rien ne permet de nier que l’élévation du niveau de la mer, renforcée par les tempêtes et les ondes de tempête, provoque érosion, inondations, dislocations et entraîne des dommages catastrophiques le long des côtes, et bien à l’intérieur des terres.

L’élévation du niveau de la mer est aussi un facteur de déstabilisation des marchés financiers et immobiliers, en particulier à cause du renchérissement des coûts d’assurance.

Le livre se présente comme une sorte d’enquête pour montrer, d’une manière frappante et concrète, les perturbations environnementales, économiques et sociales liées à la montée des mers. L’auteur a documenté la côte est américaine (du Maine à la Floride) et le Golfe du Mexique (de la Floride au Texas) à titre d’exemple de notre vulnérabilité au changement climatique. Les images illustrent les différents états des territoires survolés au cours de différentes saisons, avant et après la survenue d’événements météorologiques majeurs (tempêtes, ouragans), lorsque la géographie et le paysage changent de façon spectaculaire.

Alex MacLean a établi une liste de thèmes à photographier : les espaces naturels, et leur peuplement désordonné, les moyens de défense publics ou privés, mais aussi les projets d’infrastructure côtière tels que les aéroports, les centrales nucléaires, les autoroutes et les usines de traitement des eaux usées. La liste comprend également des zones naturelles telles que les « forêts fantômes » asphyxiées par les infiltrations d’eau salée.

Pour raconter cette histoire, il était aussi important d’équilibrer le récit des risques et des destructions avec une vision plus positive. Le livre fait donc également état des stratégies de résilience comme les systèmes naturels pour dissiper les ondes de tempête, ou les aménagements de parcs et de « terres de conservation » pouvant accepter les eaux de crue sans subir de dégâts durables, toutes stratégies qui ont pour nous valeur d’exemple alors que la prise de conscience du phénomène de la montée des eaux est loin d’être acquise en Europe. Le livre est introduit par une brillante prise de parole de Bill McKibben, un des acteurs majeurs de l’activisme en faveur du climat.

  • Alex MacLean est le fondateur de Landslides, une agence photographique spécialisée dans la photographie aérienne qu’il a créée à Boston (Ms) en 1975, après l’obtention de son Master d’architecture à l’université de Harvard. Ses photographies sont exposées dans le monde entier. Établi comme documentariste des plus fameux architectes et paysagistes américains, il travaille régulièrement en Europe.
  • Impact — Visions aériennes d’une zone assiégée avant la montée des eaux, aux éditions La Découverte, octobre 2019, 55 euros.


Lire aussi : 300 millions de personnes menacées par la montée des océans d’ici 2050
9 novembre 2019
Chute du mur de Berlin : les écologistes étaient en première ligne
Info
9 novembre 2019
L’effondrement de l’URSS et de son agriculture industrielle a été bénéfique pour le climat
Info
8 novembre 2019
La députée Bérangère Abba : un jour contre l’enfouissement des déchets nucléaires, à son pilotage le lendemain
Enquête