Reporterre
a besoin de vous
0 €
COLLECTÉS
100 000 €
OBJECTIF
15
JOURS
60 %

Du Congo à l’Europe, le voyage d’un réfugié politique

1er février 2017 / Emmanuel Mbolela



  • Présentation du livre par son éditeur :

Persécuté pour des raisons politiques, Emmanuel Mbolela (né en 1973) a fui la République démocratique du Congo (RDC, ex-Zaïre) en 2002. Il a voyagé six ans durant lesquels il a affronté les mêmes difficultés que des milliers d’autres migrant-e-s : racket des douaniers, business des passeurs, embuscade dans le désert du Sahara, travail au noir à Tamanrasset pour financer la suite du voyage et enfin la nasse marocaine, où il est resté bloqué pendant quatre ans.

Là, et c’est l’un des deux apports principaux de son récit, il a fondé avec des compatriotes la première association de réfugié-e-s : l’Arcom, Association des réfugiés congolais au Maroc, refusant ainsi le statut de victime muette et impuissante dans lequel on le tenait. L’autre intérêt de ce livre est de montrer combien les femmes subissent encore plus de violence et d’exploitation que les hommes tout au long du parcours, mais aussi comment ce sont elles qui sont à l’initiative des actions de résistance et de protestation contre les conditions indignes imposées aux réfugié-e-s.

Emmanuel Mbolela a fini par obtenir l’asile politique aux Pays-Bas en 2008. À partir de là, il a très vite rencontré des réseaux d’activistes pro-réfugiés en Allemagne (association AEI : Afrique Europe Interact), ce qui explique que son récit a été publié d’abord en allemand sous le titre Mein Weg vom Kongo nach Europa (Mandelbaum Verlag en 2014).


Source : éditions Libertalia




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : À Calais, chasse aux migrants et convergence entre zadistes et No Border
22 juin 2017
Le mur de Trump : panneaux solaires ou pas, une grave atteinte à la biodiversité
Info
22 avril 2017
Les chercheurs défendent dans la rue la liberté de la science
Info
6 juin 2017
La France doit confirmer son rôle de pionnière en agriculture biologique
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre