Du monde machine au transhumanisme, critique de la religion technophile

Durée de lecture : 1 minute

22 juin 2016 / Nature & Progrès



La revue Nature & Progrès consacre son dossier d’été 2016 à la critique « Du monde machine aux transhumains »

Sommaire :

  • De la smart city à la smart planet — le parlement des choses (Tomjo)
  • Vers une agriculture déshumanisée ? La robotisation destructrice de la culture paysanne (Jean-Louis Meurot)
  • Du greenwashing chez les cyborgs — une post-humanité artificielle, au service d’une nature détruite (Antoine Costa)
  • Coévoluer avec la nature ou la reprogrammer ? (Guy Kastler)
  • EGM : enfants génétiquement modifiés — reproduction artificielle et humanité à deux vitesses (Alexis Escudero)
  • Réflexions autour du progrès — Nature et technologie : une cohabitation mouvementée (Clément Doedens)
  • Transhumanisme et cannibalisme (Pièces et main d’œuvre)

- Du monde machine aux transhumains, revue Nature & Progrès, n° 108, juin-août 2016, 6,5 €.

On peut trouver la revue dans les magasins bio ou la commander à :
Nature & Progrès, 13, bd Louis Blanc - 30100 Alès (Tél : 04 66 91 21 94).

- Source : Courriel à Reporterre





Lire aussi : L’appel des chimpanzés du futur contre le techno-totalitarisme
4 juin 2020
« Les lobbies veulent façonner le monde d’après »
Entretien
4 juin 2020
Le train, grand oublié des plans de relance
Enquête
5 juin 2020
À Bure, l’agence des déchets nucléaires se paie des gendarmes
Enquête