Faire un don
80245 € récoltés
OBJECTIF : 120 000 €
67 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

En Ecosse, l’île d’Eigg est 100% autosuffisante en énergie

Durée de lecture : 1 minute

6 mars 2014 / Elisabeth Schneiter (Reporterre)

Ils possèdent leur île et l’ont rendue – fait unique au monde – totalement autonome énergétiquement.


Montagnes et vallées verdoyantes, des habitants propriétaires de leur territoire, et rien que de l’énergie propre... Ce n’est ni un conte de fée, ni une fiction sur l’utopie, mais le seul endroit sur la terre qui soit à 100% autonome en énergie, sans combustibles fossiles ni dégradation écologique ou environnementale.

Ce projet a été conçu et conduit par l’enthousiasme de toute la communauté de l’île d’Eigg, aboutissement de dix années de réalisations depuis que les habitants ont racheté l’île en 1997. Ils se sont aperçus que les énergies conventionnelles ne leur convenaient pas et, comme l’île bénéficie d’un merveilleux emplacement géographique, avec du soleil et du vent, ils ont décidé de créer et de gérer eux-mêmes leur propre système d’électricité, autant que possible à partir de ressources renouvelables, l’hydro-électricité, le vent et l’énergie solaire. Et ça marche ! Ils ont même le chauffage gratuit dans les espaces publics, comme les églises et leur centre communautaire.

En Janvier 2010, la communauté de l’île Eigg a remporté la première place et un prix de 300 000 £ à un concours du National Endowment for Science, Technology and the Arts (NESTA) pour trouver de nouvelles et meilleures façons de lutter contre le changement climatique.


Compléments d’info :

- Le site de l’île d’Eigg

- Higher Perspective


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Elisabeth Schneiter pour Reporterre

Photos : Site de l’île d’Eigg

Lire aussi : En Bretagne, près de Redon, pousseront bientôt des éoliennes citoyennes


Pour une information libre sur l’écologie, soutenez Reporterre :

24 juin 2019
6.000 activistes ont neutralisé le charbon allemand
Info
24 juin 2019
VIDEO et PODCAST - Les « 30 ans de l’écologie » pour celles et ceux qui n’y étaient pas
Info
22 juin 2019
En Allemagne, nous avons passé la nuit avec les activistes contre le charbon
Reportage




Du même auteur       Elisabeth Schneiter (Reporterre)