Greenpeace France recommande d’interdire les « dividendes climaticides »

Durée de lecture : 2 minutes

7 mai 2020



Interdire aux entreprises les plus polluantes de rémunérer leurs actionnaires : c’est ce que propose Greenpeace France dans son rapport Climat, l’argent du chaos, publié jeudi 7 mai. « Tant qu’il sera permis d’être à la fois “criminel du climat” et “as des dividendes”, tant que les actionnaires engrangeront des profits sur le dos du climat, il ne sera pas possible de faire émerger une économie décarbonée », précise Clément Sénéchal, chargé de campagne climat au sein de l’association.

Dans ce rapport, Greenpeace France dénonce l’absence de régulation des entreprises du CAC40, dont les activités ont pourtant des conséquences considérables sur le climat. Un exemple parmi d’autres : en 2018, BNP Paribas a émis 203 millions de tonnes (Mt) d’équivalent CO2, et versé plus de 3 milliards d’euros de dividendes à ces actionnaires. Soit l’équivalent, pour chaque centaine d’euros de dividendes versée, de 20,83 tonnes de CO2. Selon les calculs de l’association, chaque euro investi dans cette entreprise par ses actionnaires génère plus de 15 kilogrammes d’équivalent CO2. « Investir dans la destruction du climat rapporte donc toujours énormément, voire de plus en plus », déplorent les auteurs du rapport.

En France, les grandes entreprises n’ont pour le moment aucune obligation de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre. Afin de les contraindre à décarboner leurs activités, Greenpeace propose de mettre en place une grande loi Climat, obligeant les entreprises à réduire chaque année leurs émissions de gaz à effet de serre selon une trajectoire permettant d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2040. Dans le cadre de cette loi, des organismes seraient chargés de certifier les comptes carbone des entreprises. Les entreprises qui, à l’examen de leur compte carbone, apparaitraient comme climaticides seraient alors sanctionnées, et auraient l’interdiction de verser des dividendes à leurs actionnaires. Un tel système permettrait, selon les auteurs du rapport, de « rompre le lien d’intérêt entre les investisseurs et les activités climaticides​ ».

L’argent ainsi récupéré auprès des entreprises polluantes pourrait ensuite être redirigé, en guise de réparation, vers des fonds finançant la transition écologique. « Le lien toxique entre marchés financiers et activités climaticides agit comme un verrou de la transition écologique, alerte Clément Sénéchal. Il est indispensable aujourd’hui de le rompre si nous voulons prévenir de nouvelles crises liées au dérèglement climatique. »

  • Photo : Flickr (Laurent Grassin/CC BY 2.0)




Lire aussi : Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs


23 novembre 2020
Lutte contre l’implantation d’un McDo dans l’Aubrac
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Le véritable (et peu glorieux) bilan du CAC 40
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Une carte des projets toxiques à Rouen (Seine-Maritime)
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Malgré le confinement, les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont encore augmenté en 2020
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
Des manifestations contre la loi « sécurité globale » ont eu lieu dans toute la France
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
L’attribution des fréquences 5G attaquée en justice
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’accès aux toilettes, un enjeu écologique
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
« Décision historique » : le Conseil d’État pourrait enjoindre au gouvernement d’agir pour le climat
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’étrange appétit d’Amazon pour les militaires
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
Journalistes et rédactions s’élèvent contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Un recours devant le Conseil d’État demande l’accès à la nature pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Les éboueurs parisiens en grève illimitée
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Aviation : 1 % de la population mondiale responsable de la moitié des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
La loi sur la recherche adoptée malgré l’opposition des chercheurs
Lire sur reporterre.net
17 novembre 2020
Cyril Dion lance une pétition pour « sauver la Convention citoyenne pour le climat »
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat Économie
27 octobre 2020
La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique
Info
13 novembre 2020
Serres de tomates, une filière énergivore et très concentrée
Enquête
20 novembre 2020
Politique anti-Covid : la France impose, l’Allemagne concerte
Info


Sur les mêmes thèmes       Climat Économie