L’appli qui boycotte les marques qui vont contre vos valeurs

Durée de lecture : 1 minute

21 mai 2014 / Green et Vert

Une application pour smartphone répertorie les pratiques des sociétés agroalimentaires afin de permettre des choix responsables de consommation.


L’application Buycott répertorie toutes les pratiques (souvent peu louables) des sociétés agroalimentaires afin de nous apporter consommateurs plus de transparence lors de nos transactions. Et vu le peu de scrupules de certaines compagnies, une appli comme celle-ci était plus que bienvenue. En gros, grâce à elle, vous saurez si l’argent que vous allez dépenser va servir à financer une pratique à laquelle vous êtes opposés.

Lors de votre inscription, l’appli vous invitera tout d’abord à sélectionner des campagnes de boycott qui vous tiennent à cœur. Ainsi, lorsque vous scannerez le code barres d’un produit à l’aide de votre smartphone l’appli vous dira si cet achat va à l’encontre de vos principes ou si au contraire la marque partage vos valeurs. Tous les domaines sont concernés : environnement, droit des femmes, animaux, éducation, trafic d’êtres humains… et le choix est (malheureusement) très large.

La majorité des produits reconnus par l’application étaient d’origine américaine. Logique, puisque Buycott a été lancée par un Américain pour les Américains et donc avec les marques présentes sur le sol US déjà enregistrées.

Pour que cette application soit aussi efficace chez nous que chez eux, il en va donc de la participation de chacun d’entre nous à référencer les enseignes made in France ; et notamment toutes les marques distributeurs qui sont absentes de l’application.


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source et image : Green et Vert

Lire aussi : Une éolienne portable pour recharger les téléphones et autres mobiles

25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
21 septembre 2019
EN VIDÉO - « Nous, Gilets jaunes, écolos, handicapés, paysans, travailleurs, avons un message commun »
Tribune




Du même auteur       Green et Vert