Une éolienne portable pour recharger les téléphones et autres mobiles

Durée de lecture : 1 minute

28 avril 2014 / Zegreenweb

Apparemment loufoque mais idée bien concrète : une entreprise états-unienne a mis au point une éolienne portable pour recharger… ses appareils portables


Recharger nos appareils mobiles fait dorénavant partie de nos préoccupations quotidiennes, à commencer par nos smartphones qui ont pour principal défaut leur faible autonomie. Bien sûr on peut avoir son chargeur sur soi, mais encore faut-il une prise électrique sur laquelle le brancher.

Et si on se baladait avec une mini éolienne sous le bras capable de générer suffisamment d’énergie pour le recharger ? Différents chargeurs fonctionnant à l’énergie solaire ont été mis sur marché ces derniers mois, rivalisant de technologies, mais cette mini éolienne, mise au point par un groupe de recherche basé dans le Minnesota, aux Etats-Unis, est une première.

L’éolien est une énergie propre tout à fait viable mais la plupart des innovations en la matière se concentrent sur des éoliennes de grande taille, toujours plus puissantes et efficaces. Il ne faut toutefois pas occulter le débat sur l’efficacité des éoliennes de petite taille.

Cela étant, elles peuvent tout à fait être utiles quand elles s’adressent à un marché de niche, ce qui est précisément le cas ici. Une fois dépliée et avec un peu de vent, elle peut aisément recharger nos appareils mobiles. Pour finir le développement et lancer la production, des fonds sont en cours de récolte sur Kickstarter.


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Zegreenweb

Image : Kickstarter

Lire aussi : L’éolienne nouvelle génération : petite, à voiles et silencieuse !

16 novembre 2019
Les Gilets jaunes ont forcé la mue sociale du mouvement écologiste
16 novembre 2019
Radio Bambou - L’étrange voyage de Bambou… à l’intérieur d’un pain !
16 novembre 2019
Les Gilets jaunes ouvrent une Maison des peuples à Paris XXe