Le quotidien du climat
OBJECTIF :
70 000 €
51245 € COLLECTÉS
73 %
Je fais un don

L’est de la France se rebelle contre les déchets radioactifs

19 juin 2009 / Fédération Grand Est STOP Déchets Nucléaires

Les associations de Champagne-Ardenne et de Lorraine qui s’opposent à ce que leurs régions deviennent la poubelle nucléaire de la France se fédèrent pour être plus efficaces.


Soulaines, Morvilliers, Epothémont (Daher) aujourd’hui, Bure et FAVL demain ; le Grand-Est se voit empoisonné par la multiplication de poubelles nucléaires.

Une première rencontre, organisée en mars dernier à Colombey-les-deux-Eglises, symbole de la résistance s’il en est, a débouché sur la signature par dix-sept collectifs « anti enfouissement déchets nucléaires » d’une charte de solidarité par laquelle ils prennent solennellement l’engagement de s’apporter un appui mutuel et de mener des actions conjointes, quelle que soit la localisation du site ou des sites retenus.
Après cette première étape, onze groupes viennent de franchir un nouveau pas. L’union faisant la force, une fédération est en train de voir le jour. Objectif : stopper l’implantation et l’exploitation de ces poubelles nucléaires dont les contaminations se jouent des frontières.

C’est déjà la réalité pour le Centre de stockage de Soulaines (Aube) : les gaz radioactifs rejetés par le site de l’Andra (1) ignorent les frontières administratives, portés par les vents. Quant à la nappe phréatique, elle aussi se trouve "marquée" par des éléments radioactifs. Pour Bure et son enfouissement programmé, des études géologiques indépendantes se font alarmistes : par les eaux souterraines les contaminations radioactives s’étendraient vers tout le Bassin de la Meuse et plus encore vers le Bassin parisien dans son ensemble. Pour le projet d’enfouissement des déchets dits ’FAVL’ (faible activité à vie longue), la majorité des municipalités actuellement candidates ont un sous-sol gorgé d’eau. Les conséquences et les dégâts seraient là aussi considérables.

L’annonce, par le gouvernement, des communes retenues pour l’implantation d’une poubelle souterraine ’FAVL’ étant imminente (mais n’est-elle pas imminente depuis... la mi-janvier ?), les groupes constitués localement viennent de se rencontrer en fin de semaine dernière. Rachecourt-sur-Marne (Haute-Marne) les accueillait, le lieu n’étant pas anodin puisque les écoulements souterrains de Bure auraient pour prédilection et en priorité la vallée de la Marne.

Face à ce constat inquiétant, amplifié par la multiplication de ces stockages nucléaires dans la grande région, les groupes réunis ont décidé de se fédérer. Non plus contre le seul projet ’FAVL’ mais bien contre tous ceux (actuels ou programmés) qui empoisonnent le Grand Est : Soulaines, Morvilliers, Epothémont, Bure, FAVL, voire Valduc et Pontfarver, etc. Bien que les résultats positifs soient déjà nombreux (re-délibérations de municipalités pour retirer leur candidature), chacun sait bien le pouvoir du lobby nucléaire, et l’union faisant la force une fédération n’aura que plus d’efficacité pour faire entendre le bon sens. Associations et collectifs contre les ’FAVL’, ceux contre Bure, ceux contre Soulaines, composés de citoyens ou d’élus, tous s’unissent et créent donc ce premier noyau (liste ci-dessous) destiné à s’élargir.

La Fédération Grand-Est STOP déchets nucléaires est déjà sur le terrain et va multiplier ses actions.

(1) Andra : Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs

..................................................................................................

Premières structures composant la Fédération Grand-EST :

APELN (Association pour la Protection de l’Environnement et la Lutte contre les Nuisances) : Roches-Bettaincourt (Haute-Marne)

ASODEDRA (Association pour la sensibilisation de l’opinion sur les dangers de l’enfouissement des déchets radioactifs) : Grand (Vosges)

Association La Q.V.(la qualité de la Vie) : Ville-sur-Terre (Aube) -www.villesurterre.com

CEDRA (Collectif contre l’enfouissement des déchets radioactifs) : Saint-Dizier (Haute-Marne) - www.burestop.org

Collectif 57 contre l’enfouissement des déchets nucléaires : Uckange (Moselle)

Collectif Argonne contre l’enfouissement des déchets nucléaires : Braux-Saint-Rémy (Marne)

Collectif cantonal du Sud Marnais : Scrupt (Marne) - http://blesme-mon-amour.over-blog.fr/

EODRA (Association des Elus de Lorraine et de Champagne-Ardenne contre l’enfouissement des déchets radioactifs) : Varney (Meuse) - www.stopbure.com

Les Sentinelles de Soulosse : Soulosse (Vosges)

Respirons Propre ! 52 : Juzennecourt (Haute-Marne) - http://respirons-propre-52.jimdo.com/

Sauvons Aouze : Aouze (Vosges)




Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés.

Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et laissons tous nos articles en libre accès, afin qu’ils restent consultables par tous. Reporterre dépend en grande majorité des dons de ses lecteurs. Le journal, indépendant et à but non lucratif, compte une équipe de journalistes professionnels rémunérés, nécessaire à la production quotidienne d’un contenu de qualité. Nous le faisons car nous croyons que notre point de vue, celui de l’environnement et de l’écologie, compte — car il est aussi peut-être le vôtre.

Notre société a besoin d’un média qui traite des problématiques environnementales de façon objective, libre et indépendante, en restant accessible au plus grand nombre ; soutenir Reporterre est ma manière de contribuer à cette démarche. » Renan G.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : http://burestop.free.fr/spip/

Contact : BP 17 - 52101 Saint Dizier Cedex.

Portail internet spécifique en gestation.

10 décembre 2018
Les Gilets jaunes à Paris : « On ne cédera pas à la peur ! »
Reportage
10 novembre 2018
Gabriel, paysan pris à la gorge par une administration aveugle
Tribune
8 décembre 2018
La garde à vue du président des Amis de la terre : « Les ordres venaient d’en haut »
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre