La Cité des Plantes

Durée de lecture : 1 minute

14 mars 2014 / par gjfghjgfg



En période de pollution atmosphérique, s’intéresser aux milles vertus - dont celle de dépollution - des plantes est tout à fait indiqué.


Contre la pollution, rien de mieux que les plantes - enfin, empêcher les voitures de rouler, c’est bien aussi :


Les plantes ne poussent pas en ville, ce sont les villes qui vivent sur la planète des végétaux. En prendre conscience ouvre le regard. Connaître les pollutions apprend à protéger les végétaux qui nous protègent grâce aux bactéries, leurs alliées. L’histoire végétale de la ville révèle des symbioses ; et l’histoire des polluants raconte celle des chercheurs et des écologistes qui les ont mis au jour.

Dessins de Catherine Willis, préface de Jean-Marie Pelt, relecture de Francis Hallé, Index des nuisances, villes et plantes, plus de 400 références scientifiques.

- La Cité des plantes, par Marie-Paule Nougaret, éd. Actes sud, 320 p,, 25,40 €.





Source : Courriel à Reporterre.

Consulter par ailleurs : La bibliothèque de Reporterre

3 juillet 2020
Réduire le temps de travail, une nécessité écologique
Tribune
29 mai 2020
(Ré)apprendre la bicyclette : après le Covid-19, le boom des vélo-écoles
Alternatives
3 juillet 2020
Sous la « vague verte » des municipales, le surprenant succès des listes citoyennes
Enquête


Du même auteur       gjfghjgfg