La Nature a aussi des droits : conférence-débat avec Valérie Cabanes, à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne)

Le lundi
4
juin
au lundi
4
juin


L’Université Populaire d’Ecologie vous donne rendez-vous LUNDIJUIN (exceptionnellement, nous nous réunissons un lundi !) au Bar de la Marine qui nous accueillera dès 19h pour faire connaissance. A 19h30, nous accueillerons Valérie Cabanes avec qui nous discuterons des Droits de la Nature et de leur inscription dans la Constitution, de la nécessité de traités internationaux contraignants, de l’atttibution d’une personnalité juridique à des fleuves, des glaciers, des forêts... de la reconnaissance essentielle du crime d’écocide !

Valérie Cabanes est juriste en Droit International, spécialisée dans les Droits de l’Homme. Elle est impliquée dans la défense des droits des peuples autochtones et mène un plaidoyer pour la reconnaissance des droits de la nature et du crime d’écocide. Elle a publié « Un nouveau Droit pour la Terre, pour en finir avec l’écocide » (Seuil, 2016) et « Homo Natura, en harmonie avec le vivant » (Buchet/Chastel, 2017).
Pour en savoir plus, je vous invite à jeter un coup d’œil sur son site (http://valeriecabanes.eu) et celui de l’organisation End Ecocide on Earth (https://www.endecocide.org/fr/).




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

LA NATURE A AUSSI DES DROITS avec Valérie Cabanes
conférence-débat animée par Thierry Paquot

Lundi 4 juin dès 19h (début de la conf à 19h30)
Bar de la Marine, 16 quai de Choisy à Choisy-le-Roi
(à deux pas de la gare RER C "Choisy-le-Roi" – sortir côté Seine et se rendre à la maison en bois juste devant)
Avec la participation de la Librairie Le Marque Page

pour en savoir plus : upop.ecologie@orange.fr

19 octobre 2018
Dans le sud de l’Italie, des petits villages résistent face à un gazoduc géant
Reportage
26 septembre 2018
GCO : au nom de « l’ordre public », le tribunal administratif autorise les travaux
Info
16 octobre 2018
Le changement climatique interpelle les citoyens, mais pas les dirigeants de Rhône-Alpes
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre