La biodiversité des sommets évolue (trop) rapidement

Durée de lecture : 2 minutes

5 avril 2018

La biodiversité au sommet des montagnes européennes augmente de plus en plus vite, a démontré une équipe de recherche internationale, dont les résultats ont été publiés mercredi 4 avril dans la revue Nature. Les scientifiques mettent en évidence une colonisation des sommets de plus en plus rapide par la flore de niveaux inférieurs. Ce n’est pas une bonne nouvelle, car cela indique que les écosystèmes montagnards pourraient ainsi être fortement perturbés à l’avenir.

C’est un nouvel indice de ce que les chercheurs appellent « la grande accélération », c’est à dire l’augmentation de plus en plus rapide des valeurs de différents paramètres à travers le monde (recul des glaciers, blanchiment des coraux, etc.), observée ces dernières années en réponse au réchauffement climatique. Cette étude montre qu’elle est aujourd’hui perceptible dans les sites les plus reculés de la planète : les sommets de montagne.

Ce sont 302 sommets de différents massifs d’Europe (Alpes, Pyrénées, Carpates, etc.) qui ont été étudiés. Pour 87% d’entre eux, les plantes ont profité de conditions météorologiques de plus en plus clémentes pour les coloniser. Une migration qui concerne même les espèces réputées pour se déplacer lentement. Le nombre d’espèces végétales ayant colonisé les sommets européens entre 2007 et 2016 serait ainsi cinq fois supérieur à celui observé entre 1957 et 1966. De plus, les chercheurs montrent que cette tendance concorde avec l’augmentation des températures.

Jusqu’à présent, aucune extinction d’espèces des sommets n’a été observée mais la cohabitation pourrait ne pas durer. Ainsi, certaines plantes des sommets pourraient être amenées à disparaître car il leur serait impossible de migrer vers une altitude supérieure ou de rivaliser avec les espèces plus compétitives des niveaux inférieurs. Un déséquilibre du fonctionnement de l’écosystème montagnard serait alors à craindre.



Lire aussi : Le changement climatique aura des effets désastreux sur la biodiversité


26 juillet 2019
De multiples records de chaleur enregistrés par Météo France
Lire sur reporterre.net
26 juillet 2019
Greenpeace dépose un recours contre la suppression des enquêtes publiques
Lire sur reporterre.net
26 juillet 2019
Les algues vertes frappent à nouveau la Bretagne
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Huile de palme : Total saisit le Conseil constitutionnel
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Nouveau revers pour le projet de centre commercial de Val Tolosa
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Les opposants à EuropaCity neutralisent les travaux de la future gare
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Le record estival de consommation d’électricité a été battu
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Un rapport officiel étudie comment atteindre le « zéro artificialisation » des sols
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2019
Des animaux sont transportés sur de longues distances en pleine canicule, d’après des ONG
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2019
Le 125e portrait d’Emmanuel Macron décroché au pays Basque
Lire sur reporterre.net
23 juillet 2019
Les députés ont voté pour la ratification du Ceta
Lire sur reporterre.net
23 juillet 2019
Canicule : EDF obligé de mettre à l’arrêt deux réacteurs nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat
8 août 2019
Comment se passer de l’avion ?
Tribune
9 juillet 2019
À Marseille, les quartiers nord ont aussi droit aux légumes bios
Reportage
6 juillet 2019
Reporterre sur Radio Suisse : Amazon, ça suffit
Hors les murs


Sur les mêmes thèmes       Climat