Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

La gauche et l’oubli de la question démocratique

La gauche et l’oubli de la question démocratique, Manuel Cervera-Marzal.


L’auteur entend indiquer sans détour en quoi la gauche a oublié la question démocratique et en quoi, par conséquent, elle a abandonné le combat théorique et pratique en faveur de la démocratie.

Renonçant à l’idée selon laquelle la tenue régulière d’élections garantit à elle seule l’existence d’un régime démocratique, Manuel Cervera-Marzal propose un développement en trois axes :

La démocratie peut-elle se limiter à la representativité et qu’en est-il de la démocratie directe. Puis, la démocratie n’est-elle qu’un régime politique ou désigne-t-elle, plus largement, un ensemble de pratiques et d’institutions sociales.

Enfin, l’auteur lie démocratie et désobéissance : la démocratie est-elle seulement un ordre politique et social donné ou n’inclut-elle pas aussi la puissance instituante qui vient désordonner ?


Auteur : Manuel Cervera-Marzal est chercheur en science politique. Il rédige actuellement une thèse sur la désobéissance civile. Il est l’auteur de deux ouvrages : Désobéir en démocratie. La pensée désobéissante de Thoreau à Martin Luther King et Miguel Abensour, critique de la domination, pensée de l’émancipation.

Préfacier : Olivier Besancenot est un homme politique d’extrême gauche. Il est jusqu’en 2011 porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste.


La gauche et l’oubli de la question démocratique, Manuel Cervera-Marzal, Editions D’ores et déjà, 6 euros.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende