Le choix économique de l’indépendance et de l’accès libre

Reporterre a choisi d’être gratuit, afin que tout le monde puisse avoir accès à l’information sur l’écologie. Nous refusons la publicité payante, parce qu’elle crée des liens de dépendance et gêne la lecture des internautes en occupant leur « temps de cerveau disponible ». Et comme nous voulons vous proposer une information de qualité, les journalistes sont payés.

Car pour produire de l’information, il faut du travail, et le travail, il faut le payer. Il est normal de payer son pain parce que le boulanger a travaillé pour le faire et a acheté de la farine ; de même, il est normal de payer l’information parce que les journalistes ont travaillé pour la produire. Nous faisons le pari qu’une large part de nos recettes viendra du soutien des gens qui enverront autant d’euros qu’ils l’estimeront juste, car ils comprendront que c’est utile. A nous de produire l’information, à vous de lui permettre d’être libre.

- Nous avons publié nos comptes 2016. On peut en lire le détail ici. Voici les grandes masses de notre budget mensuel de 28.000 € :

Pour se développer et rester libre, Reporterre aura besoin de reposer toujours plus sur vos dons. L’avenir du quotidien de l’écologie dépend de vous.



20 octobre 2017
Le jardin bio où les personnes en galère retrouvent de l’allant
Reportage
20 octobre 2017
Assez de LGV ! On a besoin de trains régionaux
Tribune
21 octobre 2017
En ce doux automne, les chataîgnes boguent et la vannerie est bucolique
Chronique