Le fil rouge de l’écologie. Entretiens avec André Gorz

Durée de lecture : 1 minute

4 septembre 2015




Pionnier de l’écologie politique, André Gorz révèle sa persistante actualité dans cette discussion inédite et peu convenue sur des thèmes variés – du rapport de l’humain avec la nature à l’usage des technologies, de la cause féministe au rôle des intellectuels.

Ces trois entretiens – parus en 1990, 2003 et 2005 – révèlent l’actualité de la réflexion d’André Gorz sur le sens de la vie. Associant une critique du travail aliéné et une vision écologiste de la « bonne vie », son utopie est celle d’une civilisation du temps libéré : elle suppose un divorce entre le travail, qui doit être réduit, et le revenu, qui doit être garanti, afin que chacun tout au long de la vie puisse se livrer à une multiplicité d’activités autodéterminées – créatives, solidaires, militantes.

« André Gorz a mûri, au fil de livres engagés de nature à la fois philosophique et sociopolitique, une réflexion existentielle sur le sens de la vie contrarié par la mégamachine capitaliste qui réduit l’être humain à la fonction de travailler et consommer. » (Willy Gianinazzi)


Le fil rouge de l’écologie. Entretiens inédits en français, André Gorz, Édition établie et présentée par Willy Gianinazzi, Postface d’Erich Hôrl, Editions EHESS, 9.00€.





Lire aussi : André Gorz : Leur écologie et la nôtre

Source : Editions EHESS

17 octobre 2020
On traite les pauvres comme on traite la nature : mal
Tribune
24 octobre 2020
États-Unis : mais pourquoi votent-ils Trump ?
Reportage
23 octobre 2020
Quand Macron enfourche un triton contre la réintoxication du monde
Tribune