Le grand forum des désobéissants aura lieu le 8 octobre

Durée de lecture : 3 minutes

21 septembre 2011 / Les désobéissants


8 octobre. Grigny (près de Lyon). "DÉSOBÉISSANCE INDIVIDUELLE,
PROFESSIONNELLE, INSTITUTIONNELLE".

Forum national co-organisé par la ville de Grigny (Rhône) et le journal Le
Sarkophage.

Face aux atteintes portées à la démocratie par une oligarchie toujours plus
agressive,
Face aux remises en cause du pacte social et notamment des services publics,
Face à la nécessité de renforcer le répertoire d’action des citoyens, des salariés, des chômeurs, des consommateurs, de tous les sans (logement,
papier etc.),

La question de la désobéissance est posée par des acteurs sociaux les plus divers et toujours plus nombreux. Ces actes de désobéissance ne sont en rien un retour au vieil illégalisme.
Ils en appellent à la désobéissance au nom d’une conception plus haute du
droit.

Désobéissance individuelle pour échapper à l’idéologie du système et
à ses engrenages : réseaux anti-pub, collectifs d’accueil des étrangers
en situation irrégulière, RESF, faucheurs volontaires, bilinguisme régional, semences paysannes, lanceurs d’alerte, refus de la télévision, des JO, réquisition de locaux (DAL, Jeudi Noir), etc.

Désobéissance professionnelle pour échapper à la casse des services
publics, aux logiques de privatisation du vivant, avec les enseignants
désobéisseurs, les médecins solidaires, les postiers qui refusent d’être transformés en VRP, les électriciens qui rétablissent le courant, les travailleurs sociaux qui refusent de devenir des auxiliaires de police, l’appel des cinéastes à désobéir, les mouvements pour défendre les services publics (EGSP), le droit à l’avortement, le refus du travail dominical et des nocturnes commerciaux, etc.

Désobéissance institutionnelle avec des collectivités territoriales qui
refusent les expulsions, qui contournent les interdits en matière de services publics gratuits, qui se proclament territoires sans OGM, villes hors AGCS, qui pratiquent des semis désobéissants, admettent de l’habitat léger, refusent l’implantation de grandes surfaces, revendiquent la désobéissance européenne, etc.

PROGRAMME

- 9h, Ouvertures croisées :

René Balme, maire de Grigny
Paul Ariès, directeur de la rédaction du Sarkophage

Animation des débats par Simon Lecomte
Intermèdes musicaux par Hervé Magnin

Principes généraux de la désobéissance

Approche philosophique : Jean-Marie Muller (MAN)

Actualité : réseaux citoyens-résistants, Didier Magnin

- Désobéissance individuelle/collective

Objectif : échapper aux lois illégitimes, échapper à l’idéologie du système.

1) Faucheurs volontaires, Christian Foilleret ; semences paysannes, Raoul
Jacquin (sous réserve)
2) Mouvement anti-pub, Yvan Gradis
3) Mouvement anti-ADN, François Vaillant
4) Accueil des étrangers en situation irrégulière, Marc Fromentin, GISTI
5) Planning familial, Marie Pierre Martinet
6) Bilinguisme régional, association Démocratie pour le pays basque ; Txetx
Etcheverry, Fondation Manu Robles-Arangiz
7) Réquisition de logements, Manuel Domergue, collectif Jeudi Noir
8) Mouvement anti-TV, Michel Desmurget, directeur recherche INSERM
9) Emmaüs Pau, Germain Sahry

- 12h-14h déjeuner sur place pour celles et ceux qui ont réservé
Bar et librairie pour les autres

- Approche juridique : cadre juridique, Gilles Sainati, magistrat ; le procès
comme instrument politique, Nicolas Galon, avocat

- Désobéissance professionnelle

Objectif : refuser des ordres contraires au bien commun
1) Collectifs des enseignants désobéisseurs, Alain Refalo
2) Collectif des médecins solidaires, Didier Poupardin
3) Collectif Sciences citoyennes, Jacques Testart
4) Désobéissance salariale, Elisabeth Weissman

- Désobéissance institutionnelle

Villes contre expulsion, Semis désobéissants, Villes anti-AGCS , etc.
Didier Paillard, maire de Saint-Denis ; Bernard Genin, maire de Vaulx en Velin ; René Balme, maire de Grigny (Rhône) ; Alain Beaud, président de la
communauté de communes Autour d’Anduze

- Peut-on former à la désobéissance ?
Xavier Renou, Collectif des désobéissants

- Conclusions
Paul Ariès et René Balme

...........................................

Entrée libre ; Centre Edouard Brenot (rue Waldeck Rousseau) à
Grigny (Rhône)



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : http://www.monde-solidaire.org/spip...

Contact : cabinetdumaire (at) mairie-grigny69.fr

Ecouter aussi : Les désobéissants, c’est quoi ?

27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
14 septembre 2019
Véganes et paysans (presque) unis contre l’élevage industriel
Enquête
13 septembre 2019
Valdepiélagos, l’écovillage espagnol qui résiste à l’exode rural
Alternative




Du même auteur       Les désobéissants