Le paysage, une poétique des écosystèmes

6 juin 2016 / Thierry Paquot



Cet ouvrage, véritable état critique de la pensée en matière de « paysage », examine aussi bien les paysages urbains que leur patrimonialisation, les transformations du sentiment de la nature que ses représentations.

Issu du vocabulaire des peintres, le mot « paysage » a progressivement conquis d’autres domaines et acquis d’autres sens selon les disciplines. Simultanément, il s’émancipe du seul regard pour devenir polysensoriel et se placer entre « environnement » et « nature », quitte à provoquer quelques confusions… L’art des jardins, la création de parcs, la nécessité d’attribuer à la nature une place plus importante dans les villes et les territoires urbanisés confortent le rôle grandissant du paysagiste dans la fabrication de « paysages » aux côtés des agriculteurs, ingénieurs des infrastructures, architectes, designers, urbanistes, concepteurs lumière, écologues…

Cet ouvrage, véritable état critique de la pensée en matière de « paysage », examine aussi bien les paysages urbains que leur patrimonialisation, les transformations du sentiment de la nature que ses représentations. Il appelle à une « éthique paysagère » soucieuse des nouvelles exigences environnementales et conclut que le paysage s’apparente à un « don de sensations », une poétique des écosystèmes.


- Le Paysage, par Thierry Paquot, éditions La Découverte, 128 p., 10 €.

Source : éditions La Découverte




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : « Les paysages comestibles sont la clef de voûte de la production alimentaire de demain »
20 juillet 2017
Quand Valérie Pécresse pique le titre d’un film écolo pour nommer son mouvement
Tribune
21 juillet 2017
La science n’est pas réservée aux scientifiques
Tribune
21 juillet 2017
Etats généraux de l’alimentation : un besoin vital de parler
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre



Du même auteur       Thierry Paquot