Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Le rassemblement de l’écologie radicale sur le chemin

Le processus de Miremont continue...

Les acteurs de l’écologie radicale se sont retrouvés le 3 août 2009 à l’occasion de la « semaine de résistance » à l’aéroport de Notre Dame des Landes (Loire-Atlantique) en se joignant à la lutte contre le projet d’aéroport.

Nous, composantes du processus de Miremont (août 2008)http://www.altergauche26.ouvaton.or..., réaffirmons notre volonté de prolonger le rassemblement de l’écologie radicale se distinguant de l’écologie d’accompagnement (développement durable, Grenelle de l’environnement, green washing...). Nous enregistrons l’adhésion grandissante aux thèmes écologiques mais ne nous satisfaisons pas d’une écologie au service du libéralisme.
Nous réaffirmons notre volonté de poursuivre nos travaux sur notre projet de société lors de rencontres thématiques régulières dans le cadre d’invitations réciproques et d’échanges.
Nous tenons à rappeler que nous nous inscrivons dans l’appel « don’t nuke the climate » et poursuivons notre engagement commun dans les luttes locales et en lien avec la mobilisation contre le réchauffement climatique à l’occasion du sommet de Copenhague (décembre 2009).

Pour aboutir, les négociations doivent remettre en cause le productivisme et l’économie mondialisée, agir pour la relocalisation des activités économiques et la maîtrise collective des objectifs de production et de consommation. Ces objectifs sont incompatibles avec l’économie capitaliste.

Pour cette raison et parce qu’un changement de système nous paraît être un préalable indispensable pour répondre aux défis de l’écologie, nous sommes déterminés à affirmer notre identité et participer pleinement à la contestation du « capitalisme vert » en donnant rendez vous à tous celles et ceux qui se reconnaissent dans cette contestation les 3 et 4 octobre 2009 à Colmar à l’occasion du rassemblement pour la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim et la sortie du nucléaire.

Dans l’immédiat, nous nous adressons solennellement au Député-Maire de Nantes, Jean Marc Ayrault, au Président de Région Pays de la Loire, Jacques Auxiette et au Président du Conseil général de Loire-Atlantique, Patrick Mareschal afin qu’ils renoncent à tout soutien au projet inutile, coûteux et nuisible d’aéroport à Notre Dame des Landes.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende