Le trafic des grands aéroports européens stagne ou recule

Durée de lecture : 1 minute

2 novembre 2012 / Roissy Mail



Le nombre de passagers dans cinq grands aéroports européens stagne ou diminue. Quant au trafic de marchandises, il est nettement en recul.


Voici un document bien pratique, réalisé par Célia Charlet, chargée de missions à Datagora, sur le trafic aérien des 5 premiers aéroports européens :

Vous y verrez que, si le trafic passager se tient globalement (avec une légère baisse) partout, le fret aérien à CDG par contre souffre plus que les autres : – 10% sur les deux mois.

Chiffre à mettre en rapport avec les résultats d’Air France KLM, publiés aujourd’hui (à voir ici) : -6.5% sur Juillet-aout-septembre, malgré des capacités en baisse de 2.9%, ce qui ramène le coef de remplissage à… 63.6%.

Il est clair que le cargo est tributaire, plus que le trafic passager, de la conjoncture. Cela montre, mais ce n’est pas un scoop, que notre économie va mal.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Source :
- Roissy Mail
- Document de Datagora

Photo : Jr.skynet.be

Lire aussi : Ben oui, les avions polluent un max

27 mai 2020
Sur les plages, la ruée des promeneurs menace les oiseaux d’eau
Reportage
28 mai 2020
Imaginons que les alternatives prennent le pouvoir
À découvrir
27 mai 2020
Non au retour à un État fort, misons sur le local et sur la société
Tribune