Les Afghans de Calais expulsés

Durée de lecture : 1 minute

7 octobre 2009 / Les Verts



M. Besson annonce l’expulsion des Afghans de la « jungle » de Calais vers leur pays d’origine. Expulser des personnes vers un pays en guerre est prohibé par les conventions internationales.


M. Besson vient de confirmer que des Afghans sans permis de séjour allaient être envoyés à Kaboul, en dépit des conventions internationales qui proscrivent les expulsions groupées, de surcroît dans les pays en guerre.

M. Besson déclare que ces expulsions se feront sous conditions : garantie de la sécurité des personnes « à l’arrivée » et possibilité d’aide à la réinstallation. Comment prendre au sérieux de telles allégations, comme garantir la sécurité des personnes juste à leur arrivée. Mais ensuite ? Qui peut croire à l’aide à la réinstallation dans un pays en proie à tous les désordres ?

Cette opération inqualifiable n’a qu’un objectif : appliquer la demande du président qui avait affirmer que l’opération « jungle » n’avait aucun sens s’il n’y avait pas d’expulsions.

Ce n’est qu’une opération de communication dans la poursuite du « nettoyage » de Calais. A la veille des élections, encore une fois, on ressort l’épouvantail de l’immigration pour faire oublier la crise, le chômage, les vrais problèmes pour lesquels le gouvernement n’a aucune solution. Les citoyens ne sont pas assez idiots pour croire que l’arrestation d’une centaines de sans-papiers à Calais et le renvoi d’une quarantaine d’Afgans à Kaboul va régler leurs problèmes.

On pensait que Hortefeux serait le plus redoutable ministre de l’immigration, Besson l’a dores et déjà dépassé et on peut se demander avec inquiétude jusqu’où continuera cette dérive inquiétante.






Source : http://www.lesverts.fr/article.php3...

Lire aussi : Non à la chasse aux migrants ! http://www.reporterre.net/spip.php?...

23 septembre 2020
Biodiversité : « Le déclin se poursuit » et la France ne fait (presque) rien
Info
26 septembre 2020
Mobilisation climat : faisons place à la vie
Tribune
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage




Du même auteur       Les Verts