Je fais un don
OBJECTIF :
120 000 €
69370
COLLECTÉS
58 %

Les Faucheurs de chaises les rendent à la justice, à Paris

Le lundi
8
février


Lundi 8 février au matin s’ouvre au Palais de justice de Paris le procès de Jérôme Cahuzac, ex-ministre du Budget et fraudeur fiscal. Les faucheurs de chaises s’inviteront à l’audience pour remettre à la Justice 196 chaises prélevées dans des agences des banques qui organisent l’évasion fiscale. Nous dirons de cette manière aux pouvoirs publics : poursuivre les faucheurs de chaises, ça suffit ! Juger un homme ne suffit pas, c’est le procès de l’évasion fiscale qu’il faut faire !

Mais aujourd’hui, où en sommes-nous ?

Depuis février 2015, 243 chaises ont été réquisitionnées par des citoyen⋅ne⋅s dans 39 agences de banques impliquées dans l’évasion fiscale. Suite à ces actions citoyennes, toutes menées de manière non-violente et à visage découvert, plusieurs « faucheurs de chaises » ont été placés en garde à vue ou convoqués aux commissariats pour des interrogatoires à Bayonne, Paris, Strasbourg, Bordeaux, Lyon, Tarbes, Nîmes, Perpignan, Uzès... et un procès en correctionnelle est annoncé à Marseille.

Alors que la fraude et l’évasion fiscale représentent un manque à gagner de 60 à 80 milliards d’euros par an pour l’État français, aucun dirigeant de banque française n’a jamais été poursuivi, cherchez l’erreur...

Juger Cahuzac c’est bien, juger les banquiers ce serait mieux !

Evénement coorganisé par : Action non-violente COP21, Attac France, Bizi ! et Les Amis de la Terre.

Rejoignez-nous pour cette opération lundi 8 février à 10h Place du Châtelet Paris 1er (métro Châtelet - sortie place du Châtelet).

- Source : Facebook




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Faucheurs de chaises : l’objectif de 196 sièges est atteint
31 mai 2018
Linky, le compteur qui observe la vie privée des gens
Enquête
21 juin 2018
« L’inaction de Nicolas Hulot est d’autant plus visible que le gouvernement est hyperactif »
Entretien
21 juin 2018
Financement participatif : quand les citoyens remplacent les banques
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre