Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Traités de libre-échange

Les députés français renoncent à enterrer le Ceta

Mercredi 5 octobre, la commission des Affaires européennes a rejeté à 12 voix contre 4 une proposition de résolution appelant le gouvernement français à refuser l’application provisoire de l’accord Ceta. La résolution a été soutenue par une partie de la gauche et les Verts , tandis que les socialistes et les Républicains s’y sont opposés.

Le traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne doit être ratifié par les États membres et le Parlement européen, avant d’entrer provisoirement en vigueur. Sa signature est prévue fin octobre, lors de la venue du premier ministre canadien, Justin Trudeau. L’entrée en vigueur de l’accord se fera donc sans attendre le vote des parlements nationaux, prévu par le processus.

Il ne s’agit pas de la première tentative parlementaire contre le Ceta en France. Le 21 septembre, près de 100 députés avaient signé un courrier adressé au président de la République François Hollande appelant également à ne pas appliquer provisoirement l’accord CETA, et à consulter la Cour de justice.

-  Source : Euractiv

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende