L’autorité sanitaire interdit les produits à base de métam-sodium

Durée de lecture : 1 minute

5 novembre 2018

L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) a annoncé ce lundi 5 novembre qu’elle retirait « l’ensemble des autorisations de mise sur le marché pour les produits à base de métam-sodium ». Cette décision est prise après une réévaluation de l’ensemble des dossiers de ces produits. « L’Anses conclut que l’ensemble de ces usages représente un risque pour la santé humaine et l’environnement. L’Anses vient donc de notifier aux industriels son intention de retirer les autorisations de mise sur le marché de tous les produits à base de métam-sodium », indique l’Agence.

Le métam-sodium est une substance active présente dans des pesticides utilisés pour lutter contre les bioagresseurs, tels que les champignons du sol ou les nématodes (des vers du sol, dont certains s’attaquent aux cultures). Ces produits servent à désinfecter les sols avant l’installation d’une culture. Ils sont notamment employés sur des cultures maraîchères, telles que la mâche et la tomate, ou encore en horticulture.

Bien qu’ils soient appliqués sur des petites surfaces en plein champ ou sous serres, ces produits nécessitent d’être utilisés en grandes quantités pour agir avec efficacité. Ainsi, la dose d’emploi est comprise entre 300 et 1.200 litres par hectare, ce qui représente près de 700 tonnes utilisées chaque année en France, explique l’Anses.

« Par ailleurs, les événements récents d’intoxications de riverains et de professionnels ont montré l’importance de déclarer à l’Anses tout événement indésirable en lien avec les utilisations des produits phytopharmaceutiques », ajoute l’institution dans son communiqué.




24 février 2020
En Iran, huit écologistes condamnés à plusieurs années de prison
Lire sur reporterre.net
22 février 2020
Le gouvernement veut libérer dans l’environnement les déchets à très faible radioactivité
Lire sur reporterre.net
21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Fin d’un permis de recherches d’hydrocarbures : le gouvernement accusé de double jeu
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique seront mieux protégés
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Contre l’extension de l’aéroport de Roissy, 15 associations déposent un recours
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
L214 dévoile une nouvelle vidéo choc, tournée dans un abattoir de veaux
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
La limitation d’Airbnb devient un enjeu des municipales à Paris
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
L’épidémie de coronavirus fait baisser les émissions de CO2 de la Chine de 25 %
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Pollution radioactive de la Loire : une plainte déposée contre EDF et contre X
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Un kit pédagogique sur les poissons « oublie » le problème de la surpêche
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Élisabeth Borne stigmatise « le développement anarchique » des éoliennes
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Les fongicides dans l’eau potable aggraveraient la maladie d’Alzheimer, selon des chercheurs du CNRS
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Le gouvernement veut que la chasse commence deux mois plus tôt
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
De nombreux pesticides ont été mesurés dans l’air
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

22 février 2020
Déméter, la cellule de la gendarmerie qui surveille les opposants à l’agriculture productiviste
Enquête
24 février 2020
VIDÉO - Se passer des pesticides chimiques, grâce aux « préparations naturelles peu préoccupantes »
Alternative
22 février 2020
Le changement climatique fragilise de plus en plus les infrastructures de transport
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Pesticides