Les promoteurs de l’aéroport de Notre Dame des Landes organisent des Assises de la biodiversité

Durée de lecture : 2 minutes

1er mai 2013 / Assises de la biodiversité

« La préservation de la biodiversité constitue l’une des priorités pour Nantes Métropole ». Les élus de celle-ci militent ardemment pour construire un aéroport détruisant 2000 hectates de biodiversité. Ils accueillent des « Assises de la biodiversité » à Nantes début juillet.


Associations, experts, élus, agents territoriaux, ONG représentants des entreprises... tous se mobilisent autour des grandes thématiques liées à la biodiversité, chaque année depuis 2011, durant les Assises Nationales de la Biodiversité.
Acteurs engagés, vos contributions enrichissent les débats d’année en année : merci à tous ! C’est pourquoi, cette année encore, nous vous attendons pour continuer les efforts...

Nantes Métropole, le Département de Loire Atlantique et la Région des Pays de la Loire accueilleront, à « Nantes Capitale verte européenne 2013 », les 1er, 2 et 3 juillet prochains, les 3es Assises Nationales de la Biodiversité.

En effet, le Réseau IDEAL, IDEAL Connaissances et les Eco Maires, ont souhaité co-organiser cette 3e édition sur ce territoire, après les succès rencontrés précédemment à Pau d’abord puis à Grande-Synthe. Devenues en trois ans seulement un lieu incontournable de partage de savoir-faire, ces Assises confirment l’importance et l’urgence des réflexions et actions à mener sur ces questions stratégiques, avec l’ensemble des acteurs impliqués : Etat, collectivités, associations, industriels, citoyens…

La préservation de la biodiversité constitue l’une des priorités pour Nantes Métropole, le Département de Loire Atlantique et la Région des Pays de la Loire : coulées vertes ouvertes au public préfigurant les trames vertes et bleues, valorisation et protection de nos cours d’eau, zones humides, espaces naturels, agricoles ou zones Natura 2000, plan de conservations d’espèces protégées, plans de gestion de nos espaces remarquables…

Autant d’expériences à mutualiser alors que le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie lance cette année un vaste débat national pour préparer la loi-cadre sur la biodiversité créant notamment l’Agence Nationale de la Biodiversité. Cette 3e édition des Assises Nationales à Nantes constituera ainsi un point d’étape très attendu, avant l’adoption définitive de ce texte programmée en septembre 2013.

Nous vous convions à y participer très nombreux, et vous donnons donc rendez-vous du 1er au 3 juillet prochain au Centre des Congrès de Nantes où nous serons heureux de vous accueillir.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Assises de la Biodiversité

Photo : L’Express

Lire aussi : Le ministère de l’Ecologie couronne la stratégie pour la biodiversité de Vinci

18 janvier 2020
La révolte à l’ère du numérique : nouvelle efficacité, nouvelles faiblesses
À découvrir
17 janvier 2020
Malgré les mégafeux, l’Australie ne rompt pas avec l’industrie du charbon
Info
17 janvier 2020
Une mère sioux et sa fille racontent une vie de combat aux États-Unis
Entretien