Mélenchon, Joly, Durand, vous avez signé contre l’arme atomique. Dites-le !

Durée de lecture : 3 minutes

14 mai 2013 / Jean-Marie Matagne (Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire)




Eva, Martine,

Je crois savoir que vous défilez ensemble aujourd’hui [dimanche 5 mai], aux côtés de Jean-Luc, pour réclamer la refondation de la République française sur de nouvelles bases, plus démocratiques, et une nouvelle constitution qui donnerait davantage la parole au peuple et respecterait un certain nombre de valeurs fondamentales, dont, on peut l’imaginer, les droits de l’homme, les droits du citoyen, le droit international.

Vous avez par ailleurs signé toutes les deux [Eva Joly et Martine Billard] une lettre ouverte au Président de la (Ve) République lui demandant d’organiser un référendum sur la question :

« Approuvez-vous que la France participe avec les autres Etats concernés à l’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? »

Eva,

Pendant la campagne présidentielle, tu avais déjà approuvé cette demande en signant dans son intégralité - de même que Philippe Poutou - la Charte pour un Monde Vivable, dont l’article 1.2.F est ainsi rédigé :

« (Nous voulons) l’ouverture d’un débat national et la consultation du peuple français par référendum sur la question suivante :

« Approuvez-vous que la France participe avec les autres Etats concernés à l’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? ».

Jean-Luc,

Tu as, toi aussi, fait tienne cette demande puisque tu as signé la Charte pour un Monde Vivable en émettant des réserves sur un certain nombre d’articles, mais pas sur l’article 1.2.F que tu as au contraire expressément approuvé.

Pascal,

Tu n’as pas défilé pas pour réclamer une « VIe République » dont le parti Europe Ecologie – Les Verts que tu représentes est néanmoins partisan. Mais le Conseil fédéral d’EELV a adopté à l’unanimité, le 24 juin 2012, la décision CF-12-090 ainsi rédigée :

« Le Conseil fédéral des 23 et 24 juin 2012 demande à l’ensemble de ses représentant-e-s au parlement et au gouvernement de tout mettre en oeuvre pour que soit mis à l’étude dans un délai rapproché un projet de loi ou une proposition de loi portant l’organisation d’un large débat et d’un référendum sur la question suivante :

"Approuvez-vous que la France participe avec les autres Etats concernés à l’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ?" »

Tu avais, Pascal, été élu la veille secrétaire national de EELV, et le lendemain, 25 juin, tu es venu à la conférence de presse tenue près de l’Elysée par les deux grévistes de la faim, dont j’étais, qui devaient (ou plutôt, auraient dû) être reçus peu après à l’Elysée pour y formuler cette demande, afin de leur apporter ton soutien.

Eva, Martine, Jean-Luc, Pascal,

Toutes les conditions paraissent donc réunies pour que vos partis s’entendent entre eux, ainsi sans doute qu’avec le NPA, pour adresser ensemble au Président de la (Ve) République et à son gouvernement une demande de référendum sur la question précise formulée ci-dessus.

Je vous remercie de faire ce qu’il faut pour qu’il en soit ainsi.






Source : Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire

Dessin : Conflits sans violence

Lire aussi : 15e jour de grève de la faim pour l’abolition des armes nucléaires

18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien
19 septembre 2020
Le traité Mercosur aurait des conséquences désastreuses pour l’Amazonie
Info
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune