Notre Dame des Landes : le gouvernement français se fiche de l’Union européenne

Durée de lecture : 1 minute

19 avril 2013 / Camille Martin (Reporterre)



Le gouvernement français vient de répondre à la commission des pétitions du Parlement européen, dans un document que publie Reporterre. Seul ennui : le document ne cite pas les éléments d’analyse et les questions apportées par les commissions d’experts qu’il avait lui-même nommées.


Le représentant du gouvernement français auprès de l’Union européenne a adressé le 15 avril une lettre à la présidente de la commission des pétitions du Parlement européen. Paris répond aux questions qui lui sont posées à propos de son projet d’aéroport de Notre Dame des Landes.

Mais le gouvernement français juge les députés européens incapables de s’informer par eux-mêmes, à moins qu’il les prenne pour des imbéciles. La lettre ne tient en effet aucun compte des recommandations et remarques émises par les commissions d’experts qu’a nommées le gouvernement lui-même et publiées le 9 avril. Sur la question de la compensation des dommages causés à la biodiversité, notamment, le texte n’évoque aucunement la mise en cause de la méthode par la commission scientifique et par le Conseil national de protection de la nature.

Voici le document envoyé par Paris aux Européens :






Source : Camille Martin pour Reporterre

Consulter par ailleurs : Dossier Notre Dame des Landes



Documents disponibles

  Sans titre   Sans titre
25 septembre 2020
En pleine croissance, le réseau Biocoop est contesté sur le plan social
Enquête
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien




Du même auteur       Camille Martin (Reporterre)