Pas de sécurité sans liberté. Manifestation à La Chapelle-en-Vercors (Drôme)

Durée de lecture : 3 minutes


Le samedi
13
février




PAS DE SECURITE SANS LIBERTE
Manifestation, samedi 13 février, 13h30-16h30
Place Pétri, La Chapelle-en-Vercors
Avec la participation de :
Corinne MOREL-DARLEUX (écrivaine - conseillère régionale)
Jean-François JULLIARD (directeur général de Greenpeace France)
Alain DAMASIO (écrivain)

Sur un territoire historiquement résistant, le Vercors, depuis l’annonce du projet de loi Sécurité globale, des habitants inquiets pour les libertés fondamentales ont organisé plusieurs manifestations en décembre et janvier.

Ce projet de loi favoriserait la surveillance généralisée dans l’espace public et renforcerait l’impunité de nombreuses dérives autoritaires, dans un contexte déjà marqué par la répression et la criminalisation d’un droit pourtant fondamental, celui de la liberté des opinions politiques et de la contestation.

La dernière manifestation à la Chapelle-en-Vercors, le 9 janvier, déclarée pour soixante personnes, a eu lieu en présence du sénateur G. Gontard et le de la conseillère Mme Laïdouni-Denis. A cette occasion, un dispositif digne d’un événement parisien à haut risque a été mis en place par la Préfecture : une quinzaine de gendarmes des brigades de Romans et Bourg-de-Péage (dont certains en civils) ont été mobilisés, avec contrôle systématique de toutes les identités et prise de photos de chaque manifestant.

Parmi les présents, c’est la sidération, puis le malaise... Quel est le but de ce déploiement démesuré dans notre village ? Protocole anti-covid ? Anticipation anti-grabuge ? Fichage en masse des contestations ? Volonté de muselage ?

C’est surtout pour nous une éclatante démonstration par l’absurde du concept de « sécurité globale » dans lequel les contrôles d’identité et la « prévention des troubles à l’ordre public » deviennent les outils d’une intimidation systématique.

Nous avons donc décidé d’organiser, ce samedi 13 février, une manifestation pour témoigner de nos inquiétudes quant aux dérives anti-démocratiques du gouvernement et aux tentatives de contrôle massif de tout manifestant ou militant, désormais considéré a priori comme suspect de commettre crimes ou délits. Nous souhaitons également montrer que malgré le déploiement excessif et disproportionné des forces de l’ordre, notre mobilisation et notre détermination demeurent intactes.

Un espace d’expression sera proposé pour se rencontrer, partager nos points de vues, inquiétudes et désaccords, en bref échanger et nous faire du bien. Alain Damasio (écrivain), Corinne Morel-Darleux (conseillère régionale, écrivaine), Jean-François Julliard (D.G. Greenpeace France) nous feront l’honneur d’être présents pour ce temps de prise de paroles et de discussion.

L’esprit de cette manifestation se veut déterminé mais détendu, bienveillant, basé sur un volonté intrinsèque de chacun d’oeuvrer ensemble dans la non-violence, le respect, sans provocation aucune n volonté d’agresser ou choquer. Il en va de la responsabilité des organisateurs.

Je suis masqué, je suis non-violent, je suis libre.

Contact presse et organisation : courriel : [email protected]

Afin de ne pas tendre le bâton pour nous faire battre (et de ne pas mélanger les revendications), tous les participants seront invités à porter un masque et à respecter les gestes barrières.

Montrons durant cette manifestation que les discours infantilisants doivent s’arrêter. Nul besoin de l’armée pour nous dicter les gestes barrières !
Thé et café chaud seront disponibles pour réchauffer les femmes, les hommes et les enfants manifestants, pensez à apporter un gobelet !





Lire aussi : https://www.facebook.com/events/743...

Rendez-vous à 13h30 samedi 13 février, place Pétri à la Chapelle en Vercors, masqués et chaudement couverts !

26 février 2021
À Lyon, le retour de la consigne de verre
Info
22 février 2021
Contre l’étalement urbain, l’Allemagne commence à interdire les pavillons neufs
Reportage
25 février 2021
Les enfants, premières victimes de la pollution de l’air
Enquête