Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Santé

Pertubateurs endocriniens : l’effet coktail peut rendre les molécules 10 à 1000 fois plus puissantes

"L’effet cocktail" est démontré pour la première fois chez l’Homme. Plus précisément, des chercheurs ont prouvé que l’exposition simultanée à des molécules potentiellement perturbatrices endocriniennes exacerbe les effets observés avec les molécules indépendamment les unes des autres. Des preuves de l’existence de cet effet cocktail avaient été apportées chez différentes espèces animales et sur des cultures de cellules mais jamais sur l’Homme. C’est chose faite.

Les chercheurs ont développé des modèles mathématiques permettant de prédire les effets des molécules quand elles se combinent : ils sont 10 à 1.000 fois supérieurs que si elles sont seules.

"Il apparaît désormais clair, que continuer à focaliser les recherches sur ces produits chimiques « individuels » est de nature à sous-estimer le risque lié à leurs expositions simultanées, particulièrement chez les femmes enceintes", explique l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) dans un communiqué.

Ces résultats ont été publiés dans la revue Environmental Health Perspective au mois d’août dernier.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende