Pierre Rabhi invite à prendre le tournant de l’agroécologie

Durée de lecture : 1 minute

19 décembre 2015

Depuis près de cinquante ans, Pierre Rabhi en est persuadé : c’est en nous reconnectant à la terre qui nous nourrit, en prenant le temps de comprendre le miracle qui transforme une graine en de multiples fruits, que nous trouverons les ressources nécessaires pour construire une société véritablement intelligente et pérenne.

Car, selon lui, l’agriculture tient la place centrale de nos organisations humaines. Elle conditionne non seulement notre capacité à nous nourrir et donc à survivre, mais également la possibilité d’élaborer nos cultures et toutes les activités qui constituent nos sociétés.

Or, nous sommes aujourd’hui face à un choix. Continuons-nous à favoriser l’agriculture industrielle, responsable de près de 70 % des destructions écologiques sur la planète et de la disparition de millions de petits paysans ? Ou prenons-nous le tournant de l’agroécologie qui, selon nombre d’experts, permettrait de nourrir sainement l’humanité tout en régénérant les écosystèmes ?

Pierre Rabhi, un des pionniers de l’agroécologie, met les choses au point dans un dialogue passionnant avec Jacques Caplat, chercheur et agronome. À la fois scientifique, politique et philosophique, cet ouvrage éclaire la relation entre l’être humain et la nature, et propose des solutions à mettre en œuvre par tous.


- L’Agroécologie, une éthique de vie, Pierre Rabhi et Sophie Rabhi, entretien avec Jacques Caplat, Actes Sud, 80 p., 8 euros.



Lire aussi : Agroécologie : enjeux et perspectives

Source : Actes Sud

14 septembre 2019
Algues vertes en Bretagne : 4 points pour comprendre le problème
Info
16 septembre 2019
La réforme Blanquer à l’assaut des langues régionales
Info
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir