Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Déchets nucléaires

Plus d’un million de mètres cubes de matières et déchets radioactifs en France

La France comptait fin 2016 sur son sol 1,540 million de mètres cubes de matières et déchets radioactifs, selon l’inventaire établi par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) et présenté vendredi 13 juillet à Nancy.

« 90% du volume sont des déchets de très faible activité (TFA) ou de faible et moyenne activité à vie courte (FMA-VC), donc d’un niveau de dangerosité jugé relativement faible », a observé Florence Liébard, qui dirige le service de l’inventaire des matières et déchets radioactifs de l’Andra.

L’inventaire de l’Andra, publié tous les trois ans, dresse l’état des lieux du volume de déchets et matières radioactifs en France et l’évaluation prospective à partir de scénarios. « Le but de ces scénarios, volontairement contrastés, est d’éclairer les choix de la politique énergétique », a précisé Mme Liébard. « 70 % (du volume total) de ces déchets sont stockés. Le reste est localisé sur les sites des producteurs de ces déchets », soit mille sites, a-t-elle précisé.

Le centre industriel de regroupement, d’entreposage et de stockage (Cires) de l’Aube accueille les TFA, à vie courte ou longue, entreposés en surface. Les FMA-VC sont stockés en surface dans l’Aube et la Manche. Un centre industriel de stockage géologique (Cigéo), qui vise à enfouir à 500 mètres sous terre les déchets de moyenne activité à vie longue (MA-VL) et haute activité (HA), issus des centrales nucléaires et qui représentent 3,1 %, est en expérimentation à Bure (Meuse).

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende