Pour nous, du lobby électromagnétique, tu es trop bon, Père Noël

Durée de lecture : 4 minutes

21 décembre 2013 / Frédéric Wolff



Les lobbies n’ont jamais existé, de même que le père noël. Alors vraiment, pas d’inquiétude. Non, vraiment pas. Et merci quand même pour tout, en matière d’ondes électromagnétiques, on est vraiment gâté.


Cher Père Noël,

Nous t’écrivons pour une commande très particulière.

Nous avons été très gâtés, cette année. Même dans nos rêves les plus déraisonnables, nous n’aurions jamais espéré tant de cadeaux et d’attentions.

Tout a commencé avec les vœux que la ministre des télécoms nous a adressés en janvier dernier. Son propos sur les peurs irrationnelles, à propos du danger imaginaire des ondes de téléphonie mobile nous a profondément touchés, vraiment.

Le soir de l’enterrement sans débat du projet de loi de santé publique sur les rayonnements électromagnétiques, nous avons fêté l’évènement. L’euphorie était à son comble et, à ce stade, nous pensions avoir eu largement notre Noël. Mais c’était compter sans ton infinie bonté.

La mise en place de la 4G sans étude d’impact sanitaire et environnemental nous a fait chaud au cœur. Quant au rapport lénifiant de l’agence de sécurité sanitaire, l’ANSES, ce fût pour nous une surprise inespérée, vu le nombre colossal d’études scientifiques indépendantes très alarmantes. Mais tes largesses ne devaient pas s’arrêter là.

Technologies sans fil introduites à l’école dans l’enthousiasme général, pillage et saccage de la nature dans l’indifférence du grand nombre, emprise croissante de l’industrie numérique dans nos vies, flicage et assujettissement volontaire, augmentation du temps de cerveau disponible à la machine… Merci, merci, merci !

En plus, ce Noël qui vient s’annonce fantastique. Ainsi, les tablettes juniors autorisées à la publicité et à la vente pour les très jeunes enfants. Cette libéralité relève pour nous du miracle biblique. Quant à l’ANSES, qui sortira son rapport sur les ondes et les enfants après Noël, c’est trop, vraiment. Beaucoup trop.

Nous allons finir par être embarrassés devant tant de prodigalité. Une telle bienveillance va finir par se voir, Père Noël, et cela pourrait un jour se retourner contre nous.

Pour le Noël qui vient, surtout pas de cadeau supplémentaire. Nous nous satisferons du bonheur des bambins de quatre ans rayonnants avec leurs écrans. Nous avons aussi notre part d’humanité sensible et désintéressée. Si tu peux juste nous mettre de côté quelques milliers de sapins pour que nous puissions intégrer de façon esthétique nos antennes-relais dans l’environnement, ce serait là un beau geste pour la planète.

Sinon, notre commande est des plus simples : sur le fond, pas de changement ; sur la forme, quelques petits aménagements. Ainsi, pour le projet de loi sur les ondes qui doit être présenté au Parlement en janvier prochain, surtout pas de renvoi sans débat en commission, cette fois. L’idéal serait de consacrer plusieurs séances de discussions houleuses et d’accepter une ou deux concessions mineures pour donner
l’illusion que nous sommes en démocratie. Bref, tu vois l’esprit. Donner l’impression de faire quelque chose sans rien faire. Finalement, nous sommes dans l’ère du virtuel, non ?

Enfin, un dernier mot concernant les électro-hypersensibles (EHS). Leur nombre ne cesse d’augmenter et nous sommes inquiets, très inquiets, même. On en parle de plus en plus dans les médias, notre image n’en sort pas grandie et ce sont là des clients en moins.

Alors voilà notre idée. Nous envisageons de créer une nouvelle activité de coach-conseil aux EHS. Comment apprendre à vivre dans une cage en tissus blindés, dans une cave humide, une caravane isolée, une grange délabrée en plein hiver ? Comment surmonter le mépris des autorités, la psychiatrisation du corps médical ?

Nous pensons également proposer à la vente des dispositifs de protection dernier cri contre les ondes, afin que tout un chacun puisse continuer à utiliser les nouvelles technologies. Il y va de la lutte contre l’isolement social et la fracture numérique. Nous comptons sur toi, le moment venu, pour la promotion de ces idées.

Enfin, une dernière demande : si tu pouvais demander aux ministres, conseils régionaux et généraux, de répondre aux courriers qui leurs sont envoyés à propos des EHS, ce serait parfait. Question d’image et de politesse, simplement.

Merci d’avance à toi. Tu trouveras notre chèque pour tes étrennes.

Le lobby du numérique






Source : Courriel à Reporterre

Photo : Photos-voyage.

Lire aussi : Appel pour une zone blanche en Ardèche

25 novembre 2020
Pour la biodiversité et les paysages, maires de France, plantez des arbres fruitiers
Tribune
5 novembre 2020
En Allemagne, contre le Covid, les écoles ouvrent les fenêtres
Info
28 octobre 2020
Dans le Gard, la délicate cohabitation avec un géant des pesticides
Reportage




Du même auteur       Frédéric Wolff