Quand il faudra réinventer la vie... après la Grande Crise

22 avril 2017 / Michel Hutt



  • Présentation du livre par son éditeur :

Ouvrage préfacé par Jean-Claude Mensch, maire d’Ungersheim, commune haut-rhinoise en transition à laquelle est consacré le documentaire de Marie-Monique Robin Qu’est-ce qu’on attend ?. Les « 21 mesures pour le XXIe siècle » qui y sont réellement mises en œuvre ont largement inspiré la description des actions entreprises par les protagonistes du Cri du Colibri et des Recycleurs.

Quatorze ans après le début de la Grande Crise, Léo parcourt les routes au sein de la Confrérie des Amandiers. Comme toutes les caravanes de Recycleurs, ces artisans nomades tentent de relancer une activité économique à échelle humaine, fondée sur les principes fondamentaux de la transition : sobriété heureuse, coopération, communication non violente, créativité.

Dans ce deuxième volet du Cri du Colibri (Yves Michel 2015, préface de Pierre Rabhi), on retrouve la joyeuse équipe qui gravite autour de Léa, jeune femme généreuse et optimiste issue des «  trente douloureuses ». Cette petite communauté de citoyens engagés cherche à comprendre comment l’Europe a pu s’effondrer d’un jour à l’autre, afin de tirer les enseignements du passé et de ne plus jamais atteindre le point de non-retour.

Un récit touchant, lucide et très concret qui donne envie de faire sa part ici et maintenant, pour que demain soit meilleur qu’aujourd’hui.


Source : éditions Yves Michel




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
24 novembre 2017
Les lanceurs d’alerte défendent l’intérêt général
Tribune
24 novembre 2017
Contre la folie consommatoire du « Black Friday », la résistance se lève
Info
23 novembre 2017
Bruno Latour : « Défendre la nature : on bâille. Défendre les territoires : on se bouge »
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre