Qui veut la peau du lynx ?

14 avril 2014

« Le lynx porte en lui cette malédiction partagée avec l’ours ou le loup : le malheur d’être classé grand prédateur. Il fait peur. »


Le lynx se coule et se camoufle dans la nature, il nous observe à notre insu ; c’est de cet art que dépend sa survie. Ce talent fait de lui un animal mythique. Il serait malheureux de le laisser entrer dans la légende, faute d’avoir su le préserver parmi nous.

Mais le lynx porte en lui cette malédiction qu’il partage avec l’ours ou le loup : le malheur d’être classé grand prédateur. Il fait peur.

Obsédé par ce besoin impérieux de maîtriser la nature, l’homme est prêt à se priver de l’une de ses plus belles richesses, de cette part sauvage de son paysage indispensable à l’écosystème.

C’est au début du XXe siècle que le lynx a disparu de France et de la majeure partie de l’Europe. Il a depuis été protégé et réintroduit dans plusieurs pays, où il s’est très bien adapté à la vie des forêts en cohabitant avec l’homme et la faune existante.

En France, il a été réintroduit dans les Vosges, et est revenu naturellement depuis la Suisse dans le Jura, puis les Alpes. Mais ces retours se sont heurtés aux mêmes lobbys des chasseurs et des éleveurs, qui le pourchassent sous des prétextes fallacieux.

Cet ouvrage dresse l’état des lieux et relate la lutte des associations de protection de la nature pour que ce félin soit protégé et admis.

Le retour du lynx n’en est qu’à ses débuts. Quoi qu’en disent et quoi que fassent les lobbys de la ruralité, il est un acteur essentiel de notre environnement naturel. Il ne faut jamais oublier que le monde sauvage est indispensable pour retrouver notre vérité et notre liberté.

L’auteur, Pierre Athanaze, forestier de métier, a suivi un long parcours de bénévole dans le monde des associations de protection de la nature. Il est aujourd’hui président de l’ASPAS. Il a été membre du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage et administrateur de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage pendant dix ans. Passionné de vie forestière et observateur attentif du ré-ensauvagement de certaines régions d’Europe, il suit le lynx depuis de longues années. Il est l’auteur du Livre noir de la chasse, massacres et abus de pouvoir, paru en 2011 au Sang de la Terre.


- Qui veut la peau du lynx ?, Pierre Athanaze, Préface de Vincent Munier, Libre et solidaire, 288 pages, 19,90 €



Source : ASPAS

Lire aussi : Le lynx risque de disparaître des Vosges.



23 mai 2019
Face à l’irresponsabilité de M. Macron, décrochons ses portraits
Tribune
22 mai 2019
Européennes : les programmes au crible de l’écologie
Info
22 mai 2019
Animaux, internet libre, décroissance… des « petits » partis en campagne
Enquête