Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre ce mois-ci.

Objectif de 12 000 donateurs

Soutenir Reporterre

Racisme et violences policières, les personnes éxilées en première ligne ? discussion à Paris

Date
Le samedi 4 décembre 2021
https://www.facebook.com/events/979...

Discussion entre militant.e.s et membres de collectifs d’exilé.e.s sur la question des violences policières envers les personnes en exil et les moyens de lutte

La question des violences policières suscite actuellement une attention particulière et les mobilisations organisées par des familles de victimes rappellent le caractère raciste et fréquent de ces violences. Or les personnes en exil sont particulièrement exposées au racisme et aux violences policières. Lorsqu’elles sont en situation irrégulière, la loi les protège peu et les fragilise beaucoup. Les lieux occupés par certaines personnes exilées, tels que les camps, la rue, voire les centres de rétention administrative, sont des lieux où ces personnes sont particulièrement exposées.

L’objectif de ce débat est de lancer une réflexion sur ces violences : quelle est leur fréquence et quelles formes prennent-elles ? Comment les violences policières s’articulent-elles à différentes formes de discriminations subies par les personnes exilées (racisme, statut administratif, origine géographique etc.) ? Comment comprendre l’invisibilisation de cette question et l’impunité systémique des institutions ? Comment les personnes exilées se protègent-elles, comment lutter contre ces violences particulières ?

Ce débat réunira :

-  des membres du collectif Solidarité Migrants Wilson
-  des membres du collectif La Chapelle debout
-  un membre de la CSP 75 et de la marche des solidarités
-  Omar Slaouti, enseignant et membre du collectif Vérité et justice pour Ali Ziri
-  Nacira Guénif, sociologue et anthropologue, enseignante à l’université
Paris VIII
-  Modération : Nejma Brahim, journaliste à Médiapart

Précisions

L’événement a lieu à la Base, 31 rue Bichat, 75010 PARIS, entre 15 heures et 17 heures.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende