Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Semons l’avenir, à Saint-Étienne-Lardeyrol (Haute-Loire)

Date
Le dimanche 21 mars 2021
https://laluttedessucs.noblogs.org

Amis sympathisants de « la lutte des sucs »

Notre prochaine manifestation se tiendra le dimanche 21 mars

Ce jour-là, nous sèmerons des champs acquis par l’état pour l’emprise du projet de déviation Saint-Hostien et Le Pertuis.

Nous ferons cela pour :
-  montrer du doigt un projet passéiste qui ne correspond pas aux enjeux actuels notamment la résilience alimentaire.
-  expliquer à la population que même si cette déviation est nécessaire, à cet endroit précis du tracé nous sommes à un non-sens technique et économique, ou comment l’argent public est gaspillé.
-  informer les gens des pratiques de la région envers les acteurs du territoire, pour avancer plus vite dans la réalisation de ce projet.
-  être responsable de la vie des champs : en effet les champs sont des milieux de biodiversité complexe et caractéristique, et pour la maintenir ou l’améliorer il faut « couvrir » le sol donc semer.
-  dénoncer les mesures de l’arrêté préfectoral « éviter, compenser et réduire les atteintes à l’environnement » qui sont écrites dans le but de détruire de la nature en se donnant bonne conscience et qui dans ce cas ont précipité les travaux et ont occasionnés des dégâts au sol qu’aucun agriculteur ne se permettrait.
-  agir en humains responsables de la vie sur terre et des générations à venir. En semant nous donnerons de l’amour à ces terres malmenées par la bêtise humaine.
-  ne pas donner raison à la fatalité et CROIRE Q’UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE.
-  fêter le premier jour du printemps.

Concrètement, nous sèmerons des semences fourragères (car plus adaptées à ce contexte de sols malmenés), principalement de l’orge et de l’avoine, fournies par des paysans de Haute-Loire.
Nous sèmerons aussi des graines de plantes qui cohabitent avec les plantes cultivées qu’on appelle plantes messicoles et qui ont elles aussi un rôle vivrier (bleuets, coquelicots, nigelles, etc.)

Si certains(nes) d’entre vous ont de ces semences, ou des semences de vos fleurs sauvages fétiches, tout cela sera bienvenu.

Nous expérimenterons sur place le semis collectif, le semis en mode land art, les jalons à la paille, …et les graines seront comblées par le piétinement de moutons. Les agriculteurs motivés en sèmeront aussi au tracteur avec des semoirs. Ceci afin que l’agriculteur exploitant puisse profiter de la future récolte…

Aussi dans l’après-midi nous ferons un débat et une conférence de presse sur ce projet et l’agriculture, avec la confédération paysanne et les agriculteurs du coin.

Enfin, et c’est important, s’il PLEUT (beaucoup) ou qu’il a beaucoup plu la veille ou l’avant-veille, nous reporterons cette action au dimanche d’après donc le 28 mars, l’idée étant de faire du bon boulot.

Alors venez nombreux, sans limite d’âge, avec votre chapeau, votre pique-nique, de l’eau, muni de bonnes chaussures, d’un seau et de votre bonne humeur pour partager cette journée avec nous.

Cordialement, le collectif « la lutte des sucs »

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende