Total se prépare au pic pétrolier

Durée de lecture : 1 minute

21 octobre 2009 / Reporterre

Devant les actionnaires, les dirigeants de la multinationale pétrolière reconnaissent qu’il faut s’adapter au pic pétrolier.


J’ai participé le 20 octobre à la réunion des actionnaires du groupe TOTAL en présence de Patrick de La Chevardière, directeur Financier.

Pour ceux qui aurait encore le moindre doute sur l’orientation des marchés à moyen terme, voici des extraits de son intervention :

« Nous produisons aujourd’hui 800 millions de barils par an mais nous n’en découvrons que 500, le reste doit être acheté sous forme de concessions ou rachats d’entreprises »

« Il ne faut pas se voiler la face, sur certains champs nous extrayons les
dernières gouttes »

« Notre scénario est maintenant bâti sur un baril durablement au dessus de 80 $ »

« Nous prévoyons une demande contrainte par l’offre et une envolée des prix du brut (dixit) d’ici à 2015 »

« D’ici 20 ans une base significative de nos revenus proviendra de
l’exploitation de centrales nucléaires »

« Nous ne quitterons pas le territoire français si nous ne sommes pas
surtaxés »

« Dans le photovoltaïque, nous souhaitons maîtriser toute la chaîne ; en
revanche, nous ne souhaitons pas acquérir de sociétés d’ingénierie dans le nucléaire ; 1% d’Areva cela nous va très bien »

« Le véhicule hybride est la solution de demain ; à terme, la tendance est à une électrification du parc automobile »

« Pour le photovoltaïque, on n’est pas loin du seuil de rentabilité ; avec nos
investissements, nous pensons arriver à une compétitivité avec la production centralisée sur l’arc méditerranéen d’ici 5 à 10 ans ».

« Je confirme : le marché du pétrole sera rapidement contraint par l’offre ; à court terme ne resteront que les usages du transport et de la pétrochimie ».

En résumé il n’y a plus à lire entre les lignes, il suffit d’ouvrir les
oreilles. Nous allons au devant d’une période extraordinaire au sens propre
du terme.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Courriel à Reporterre. L’auteur souhaite reste anonyme.

Lire aussi : Le pic pétrolier est tout proche http://www.reporterre.net/spip.php?...

19 octobre 2019
Rojava kurde : un projet écologique menacé par l’invasion turque
Reportage
18 octobre 2019
L’écologie populaire, c’est aussi dans les campagnes
Enquête
18 octobre 2019
La colonisation du monde par les fleurs, une histoire mystérieuse
À découvrir




Du même auteur       Reporterre