Un bétonnage extravagant prévu par Auchan dans le Val d’Oise

Durée de lecture : 3 minutes

31 mars 2011 / Collectif pour le Triangle de Gonesse

Quarante hectares de bonne terre seraient dévorés par un centre commercialo-touristique promu par le groupe Auchan.


Onze associations environnementales et citoyennes du Val d’Oise et de Seine-Saint-Denis regroupées au sein du Collectif pour le triangle de Gonesse, contestent le projet d’aménagement commercial démesuré de la municipalité de Gonesse et du groupe AUCHAN.

Europa City, projet d’Immochan, la filiale promotion-investissement du groupe Auchan, est un très grand complexe avant tout commercial sur 80 ha de La patte d’oie, soutenu par le maire socialiste de Gonesse, les collectivités locales du Grand Roissy, l’EPA plaine de France et le président de la République !

« Vitrine des cultures européennes », en fait, un vaste supermarché sur 40 hectares (ha), des attractions et des loisirs payants sur 28 ha, de la culture et des bâtiments administratifs sur les 12 ha restant. 1,5 à 2 milliards d’euros d’investissement privé pour à terme une fréquentation imaginaire comprise entre de 25 et 40 millions de visites par an, contre 15 millions pour Disneyland Paris et 40 millions pour le Forum des Halles à Paris !

Les expériences d’aménagement passées nous invitent à nous mobiliser contre ce projet chimérique. Gonesse compte déjà six zones d’activités saturées de zones de logistique, dont certaines en friches : Fosses, Marly‐la‐ville, Survilliers, Louvres, Vémars, Goussainville, la plateforme de Roissy, Paris Nord 2 et Garonor. L’est du Val d’Oise et de la Seine-Saint-Denis (Ô Parinor) sont suréquipés en centres commerciaux.

Ces équipements ne sont pas créateurs d’emplois : quand on implante 100 emplois sur le pôle de Roissy, 15 profitent au territoire local et 85 génèrent des flux dans toute l’Ile-de-France et la moitié de la Picardie !

Pire, ils détruisent des emplois : pour un emploi créé dans la grande distribution, 4 emplois seront détruits dans d’autres secteurs de l’économie selon la chambre de commerce et d’industrie de Paris !

Quoi qu’en dise le groupe AUCHAN, déjà présent dans le projet de centre commercial AEROVILLE sur la plate-forme de Roissy, le projet EUROPA CITY n’est qu’un centre commercial de plus, un centre commercial de trop.

Des centaines d’hectares d’espaces agricoles ont été perdus à tout jamais sur notre territoire pour des projets qui excluent ses habitants. Il y a toujours autant de chômage à Gonesse et dans les communes voisines.

Stop à l’hémorragie des terres arables

Le 23 mars 2011, les associations mentionnées ci-dessous ont créée le « Collectif du Triangle de Gonesse » pour porter leurs exigences sur l’avenir du Triangle de Gonesse :

- NON au bétonnage du Triangle de Gonesse par « Europa City », NON à la prolifération de centres commerciaux, NON à la création d’une gare imposée par Auchan

- OUI à la création d’emplois de proximité, OUI à un Triangle de Gonesse dédié à un usage agricole, OUI à une agriculture vivrière en Ile de France.

Associations signataires  : Amis de la Terre Val d’Oise, Environnement 93, Val d’Oise Environnement, Association de Défense des Habitants de l’Est du Val d’Oise, Association Ecouen Environnement, Aulnay Environnement, Bien Vivre au Thillay, Bien Vivre à Vémars, Association Haut Val d’Oise Ecologie Persan, Association Toulemondeilestbio Arnouville, La Vigie d’Ecouen .



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Collectif pour le triangle de Gonesse

Ecouter aussi : Comment peut-on stopper l’étalement urbain ?

26 juillet 2019
Contre le G7, les altermondialistes organisent un sommet « démocratique et ouvert »
Info
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
27 juillet 2019
Voiture reine, magasins à perte de vue... Bienvenue à la zone commerciale géante de Plan-de-Campagne
Reportage




Du même auteur       Collectif pour le Triangle de Gonesse