Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Pesticides

Une étude confirme la dangerosité des néonicotinoïdes pour les abeilles

Vous en doutiez encore ? Cette fois-ci c’est une étude financée par deux géants de l’industrie des pesticides, Bayer et Syngenta, qui confirme l’impact néfaste de deux pesticides néonicotinoïdes — la clothianidine et le thiaméthoxame — sur les abeilles. L’étude est publiée ce vendredi 30 juin dans la revue Science.

Menée en champ, l’étude confirme des impacts déjà observés en laboratoire à des doses plus importantes. « L’argument des industriels, qui est de dire que les néonicotinoïdes ne nuisent pas aux abeilles dans les concentrations rencontrées dans les champs, n’est dès lors plus recevable », explique le Dr David Santillo, scientifique principal dans le laboratoire de recherche de Greenpeace.

« Avec cette nouvelle étude, les éléments pour une interdiction complète sont désormais irréfutables », estime Suzanne Dalle, chargée de campagne agriculture pour Greenpeace France.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende