Faire un don
80255 € récoltés
OBJECTIF : 120 000 €
67 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Une famille victime du gaz de schiste obtient trois millions de dollars de dédommagement aux Etats-Unis

Durée de lecture : 3 minutes

28 avril 2014 / Yves Heuillard (DD Magazine)

Le 23 avril, la cour de justice du comté de Dallas, au Texas, a accordé trois millions de dollars de dédommagements à Lisa et Bob Parr. Depuis plusieurs années, la famille souffrait de maux liés aux émanations toxiques de l’exploitation du gaz de schiste.


La famille Parr habite un petit ranch de moins de vingt hectares au nord-ouest de Fort Worth, au Texas. Elle se serait probablement passée d’acquérir une célébrité mondiale depuis le 23 avril 2014, date du verdict d’un long procès engagé contre Aruba et d’autres compagnies qui exploitent soixante-trois puits de gaz de schiste autour de sa maison. Insider Exclusive, une série documentaire diffusée par les grandes chaînes de télévisions américaines, a même fait un film de leur histoire (voir sur youtube). On ne peut s’empêcher de penser au film Erin Brockovich, seule contre tous, de Steven Soderbergh, interprété par Julia Roberts.

Lisa Parr est mère au foyer. En novembre 2008, elle commence à ne pas se sentir très bien, avec des maux d’estomac, des maux de tête et des troubles de la vue. Elle se soigne comme si c’était une mauvaise grippe, mais sa santé ne s’améliore pas.

Plus tard elle développe une mystérieuse éruption cutanée sur tout son corps avec des plaies ouvertes qui ne guérissent pas. Elle éprouve parfois des vertiges et des difficultés à s’orienter. Un jour, ses éruptions cutanées et ses plaies sont tellement préoccupantes que les médecins des urgences l’enveloppent de poches de glace.

Sa fille, alors en première année d’école primaire, commence à avoir des saignements de nez pendant son sommeil et se réveille baignant dans son sang.

Son mari, Bob, se met lui aussi à avoir des saignements de nez, des vertiges, des problèmes neurologiques. Six médecins différents ne réussissent pas à poser un diagnostic. Puis des veaux naissent avec des malformations, et les animaux domestiques commencent eux-aussi à être malades et à mourir.

Déménager ou mourir...

En janvier 2010 les voisins de la famille Parr se plaignent également de maladies mystérieuses et font appel à un spécialiste de la qualité de l’air. Ils recommandent aux Parr de faire de même. Les tests montrent la présence dans l’air de produits toxiques formés de benzène, de toluène, d’éthylbenzène, de xylène, typiquement des produits chimiques associés à l’activité pétrolière.

Au regard de ces résultats, les médecins recommandent de déménager sauf à vouloir continuer les hospitalisations, les traitements divers, et peut-être même mourir. La famille va s’installer ailleurs de façon précaire, et porte plainte en septembre 2011 contre neuf entreprises impliquées dans l’exploitation des gaz de schistes. Ensuite l’histoire est longue, avec certaines entreprises qui optent pour la négociation et un dédommagement, d’autres dont les charges sont abandonnées, la compagnie gazière Aruba faisant figure de principale accusée dans un procès qui vient de se terminer en première instance.

Résultat : près 3 millions de dollars de dédommagement grâce à l’opiniatreté de leurs avocats, dont Bradford Gilde et David Matthews.

- suite et fin de l’article sur ddmagazine.

- Au Texas, des milliers de puits pour produire le gaz de schiste -


Complément d’info : Le texte des chefs d’accusation (en anglais).


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : ddmagazine.

Photos :
. Lisa et Bob Parr : International business times
. vue aérienne du Texas : ddmagazine

Lire aussi : Enorme incendie de gaz de schiste… Chevron s’excuse avec une pizza !.