Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Une heure de silence contre la publicité

Dans le cadre de la campagne pour interdire la publicité télévisée visant les enfants, des citoyens se placent dans la rue, en silence, pendant une heure. Cela s’est passé le 23 janvier, au Havre.


Les anti-pub gardent le silence :-)

Organisée par le ChOC* et MAN*, soutenue par ATTAC*, au Havre,
Samedi 23 janvier 2010, deuxième heure de silence ,
“Télé, pas de pub destinée aux enfants de moins de 12 ans”

Cette deuxième édition fut encore un succès. La mise en place fut plus rapide, on commence à se roder et nous avons pu recueillir encore plus de signatures. La bonne humeur était toujours au rendez-vous, ce qui est pour nous l’essentiel. Les police municipale et nationale sont venues nous dire bonjour et nous espérons bien la prochaine fois les faire participer ;-)

Quelques impressions des participants après 1heure de manifestation :

Nathalie :

Ma deuxième heure de silence, comme la première, bien que la météo fut très différente, a été un véritable plaisir. J’adore passer une heure sans parler, à respirer, faire un petit effort physique en extérieur, tout en faisant passer un message auquel je crois.
Je trouve ce mode de communication excellent. Les gens sont très amicaux parce qu’on ne les agresse pas en essayant de les convaincre ou de leur faire prendre un tract à tout prix. Certains hochent juste la tête, ou nous disent "bon courage", pour faire part de leur assentiment. Bref, que du bonheur, je signe pour toutes les autres.

Stéphane :

Il faisait froid !!!! Sinon merci pour organiser cela. Ce qui m’a donné l’occasion de militer activement pour la première fois depuis longtemps. Pour ma part je suis trop flemmard pour m’investir plus. Suggestion pour les autres : changer d’heure (après-midi - plus de consommateurs !!!) et d’endroit ?

Alain :

L’heure de silence est pour moi une façon de renouer avec les actions non-violentes que je pratiquais jadis... car je suis maintenant très vieux !!!
Cette action simple a pour vocation de s’amplifier pour devenir efficace. Pour cela non seulement nous devons appeler nos amis à y participer mais il serait intéressant que la presse s’y intéresse aussi. Elle n’est pas venue samedi... Dommage !

Stéphane :

- J’aime être dans cette situation de statue, de mobilier de rue.

- N’étant pas affairés à notre tâche, on regarde les gens avec un oeil plus aiguisé.

- J’aime avoir le sentiment que certaines personnes découvrent avec soulagement qu’être contre la pub pour ses enfants n’est pas synonyme d’être un mauvais parent. J’aime croire qu’on leur apporte « comme une libération ».

- Beaucoup de signatures récoltées, spontanément. Le besoin de s’exprimer de certaines personnes.

- Un mode de mobilisation toujours aussi enthousiasmant. Même en silence. Surtout en silence.

Je suis toujours partant. J’espère que tous ceux qui sont déjà venus vont encore revenir.

Convaincus ? Envie de participer ?

Nous vous attendons encore plus nombreux

-  le samedi 6 mars à 11H
-  le samedi 3 avril à 11H
-  le samedi 15 mai à 11H
-  le samedi 26 juin à 11H

au même endroit : devant la Librairie Sillage, rue Victor Hugo, au Havre.


📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende