Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

Une semaine d’actions pour que vivent les semences paysannes


La première Semaine des Semences Paysannes aura lieu du 8 au 15 septembre 2013.

Alors qu’on les croyait disparues, les semences paysannes bourgeonnent à nouveau depuis dix ans dans de très nombreux champs et jardins français. Malheureusement, de nouvelles évolutions réglementaires menacent cette renaissance (1).

Le Réseau Semences Paysannes, ses membres et ses partenaires se mobilisent lors de cette Semaine des Semences Paysannes pour faire découvrir leurs actions et rendre visible les initiatives locales paysannes, jardinières et citoyennes qui se développent partout en France pour faire vivre les semences paysannes (voir programme sur le site).

Ceci afin de sensibiliser le public et les médias sur la nécessité de se mobiliser pour cultiver la biodiversité et défendre les droits des paysans, des jardiniers et
des artisans semenciers de sélectionner, reproduire, échanger et vendre leurs semences.

A cette occasion, le RSP s’associe au collectif « Semonslabiodiversité » (2) pour interpeller les élus et leur proposer 10 mesures indispensables pour que vivent les semences paysannes afin que nous puissions transmettre aux générations futures la possibilité de choisir et de produire leur nourriture.

Cette initiative s’inscrit également dans une panoplie d’actions organisées partout en France et tout au long de l’année par les membres du Réseau Semences Paysannes à l’occasion de ses dix ans (3).

Le Réseau Semences Paysannes (RSP) regroupe plus de soixante-dix organisations nationales et collectifs locaux diversifiés qui font vivre les semences paysannes dans les fermes et les jardins (syndicat paysans, artisans semenciers, groupements d’agriculteurs biologiques ou biodynamiques, associations de jardiniers, organisations environnementales, citoyennes et de solidarité internationale, parc naturel...).

Depuis dix ans, il accompagne le développement des initiatives locales de promotion et de valorisation de la biodiversité cultivée (mise en réseau, échanges de pratiques, rencontres...), promeut les démarches collectives de gestion et de protection des semences paysannes (Maisons des Semences Paysannes), participe à la reconnaissance scientifique des savoir-faire paysans associés (programmes de recherche participative), et agit pour la reconnaissance des droits des paysans et des artisans semenciers de sélectionner, reproduire, protéger, échanger et vendre leurs semences (analyse juridique, actions de plaidoyer).


Notes

(1) De nombreux rendez-vous sont à l’agenda législatif et réglementaire de la rentrée : décrets d’application de la loi COV de 2011 destinée à interdire les semences de ferme ou à les taxer au profit des entreprises semencières ; loi d’Avenir
Agricole qui peut soit interdire, soit faciliter les échanges de semences entre agriculteurs et la commercialisation de semences de variétés paysannes ; discussion par le parlement européen de la proposition de nouveau règlement sur les semences ; rapport parlementaire français sur la brevetabilité des espèces végétales, préalable au vote sur le brevet unitaire européen ; initiative européenne de No patents on seeds contre les brevets sur les semences, les plantes et les parties de plantes ; renouvellement ou non du moratoire sur la culture de l’OGM MON 810...

(2) www.semonslabiodiversite.com

(3) Agenda en ligne ici

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende