Déconstruction de l’idéologie de la croissance

Durée de lecture : 1 minute

6 février 2019 / Serge Latouche



Serge Latouche, dans « La décroissance », déconstruit méthodiquement une idéologie qui n’est qu’une hypothèque sur l’avenir. Il rappelle qu’à l’inverse le projet de la décroissance n’est pas un retour à l’âge de pierre.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Tout notre système économique repose sur l’idée de croissance. Pour investir, se développer, lutter contre le chômage, rembourser la dette, améliorer nos conditions de vie, il faudrait encore de la croissance, toujours de la croissance… Mais comment « croître » indéfiniment dans un monde fini ? Quand toutes les ressources naturelles arrivent à épuisement ? Et si l’idée de croissance n’était qu’une croyance parmi d’autres ?

Serge Latouche déconstruit méthodiquement une idéologie qui n’est qu’une hypothèque sur l’avenir. Il rappelle qu’à l’inverse le projet de la décroissance n’est pas un retour à l’âge de pierre ! En remettant en cause le productivisme et la philosophie de l’Homo œconomicus, il entend poser les conditions d’un changement profond de notre système de valeur.

La décroissance ? Un art de vivre bien, sobrement, en accord avec le monde, un art de vivre avec art.


  • La décroissance, de Serge Latouche, « Que sais-je ? » éditions PUF, février 2019, 128 p., 9 €.



11 juillet 2020
Antennes téléphoniques : des enfants italiens invoquent le principe de précaution
Tribune
11 juillet 2020
Politiques, grands patrons, paysans... « La cause animale est transpartisane »
Entretien
13 juillet 2020
Comme en Mai 68, tout est prêt pour un élan collectif, vital et nécessaire
Tribune




Du même auteur       Serge Latouche